Le Louvre lance un appel aux dons pour deux statuettes en ivoire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/10/2012 à 10H46
Les deux statuettes en ivoire, au Louvre (22/10/2012)

Les deux statuettes en ivoire, au Louvre (22/10/2012)

© Jacques Demarthon / AFP

Le Louvre lance un appel vibrant aux dons des particuliers dans l'espoir d'acquérir deux petites statuettes médiévales en ivoire, redécouvertes récemment, et qui font partie d'une exceptionnelle "Descente de Croix" du XIIIe siècle, déjà dans ses collections.

Le musée a jusqu'au 31 janvier pour trouver la somme de 800.000 euros qui lui manque encore pour pouvoir acheter à un particulier une statuette de Saint Jean et une allégorie de la Synagogue, selon le président-directeur du Louvre, Henri Loyrette. D'où l'appel sur le site du musée parisien. Classées "Trésor national" par le ministère de la Culture, ce qui empêche provisoirement toute vente à l'étranger, ces oeuvres délicates et raffinées mesurent une vingtaine de centimètres.

Pour le Louvre, l'enjeu est important car leur acquisition permettrait de parachever la reconstitution de cette Descente de Croix en ivoire, datée de 1270, qui comprend déjà cinq personnages. "L'ensemble constitue un grand chef-d'oeuvre de l'art gothique français", a déclaré Henri Loyrette à l'AFP.


L'appel du Louvre et la présentation des statuettes


"Si nous ne réussissons pas à trouver ces 800.000 euros, ces oeuvres ne pourront pas être achetées par le Louvre et elles finiront par quitter le territoire national", prévient-il. Pour lui, acquérir ces deux statuettes est une "nécessité" patrimoniale. "L'urgence s'impose. Si les statuettes partent, on défigure à jamais un chef-d'oeuvre."

Le visage de Saint Jean est empreint d'une douleur profonde. Il tient dans sa main gauche Le Livre tandis qu'il ramène de sa main droite un pan de son manteau pour essuyer ses larmes. Quant à la Synagogue, elle est figurée comme une reine déchue, sa couronne tombe de sa tête baissée. Ses yeux bandés évoquent son aveuglement puisqu'elle n'a pas reconnu le Messie.

Le budget total de l'acquisition de ces deux statuettes se monte à 2,6 millions d'euros. La Société des Amis du Louvre en apporte la moitié (1,3 million), Axa Art (assurance des objets d'art) participe à hauteur de 500.000 euros.

Des précédents avec "les Trois grâces" et des trésors du Caire
En 2010, le Louvre avait déjà lancé avec succès en 2010 un appel aux dons pour pouvoir acquérir un tableau de Cranach, "les Trois Grâces" (7000 donateurs, 1,26 million d'euros réunis). Puis, en 2011, plus de 1.900 donateurs avaient permis de récolter 500.000 euros pour restaurer deux trésors du Caire.

La "Descente de Croix", acquise par le Louvre en 1896, est composée de la Vierge, de Joseph d'Arimathie soutenant le corps du Christ, et de l'allégorie de l'Eglise. En 1947, une donation a permis d'ajouter une statuette de Nicodème, agenouillé pour détacher les clous des pieds du Christ.

Mais il manquait deux statuettes: saint Jean au pied de la Croix, et l'allégorie de la Synagogue, symétrique de celle de l'Eglise. "On désespérait de les retrouver. Puis un jour, un particulier les a sorties de son sac, dans mon bureau. Il venait me les proposer. Ca été une révélation", a relaté Henri Loyrette. Les deux statuettes proviennent de la collection de l'ingénieur Paul Corbin (1862-1948), grand-père de l'actuel propriétaire.

Comment participer ?
Pour cette campagne qui a été lancée mardi, les dons peuvent se faire par carte bancaire, chèque ou virement. Le plus simple est de faire ce don en ligne sur www.tousmecenes.fr mais il est possible aussi de procéder par courrier, précise le Louvre. Les dons des particuliers sont déductibles de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66%. Les entreprises bénéficient, elles, de 90% de réduction d'impôt.

Tous les donateurs recevront une invitation pour découvrir l'oeuvre. A partir de 300 euros, la Société des Amis du Louvre offrira en outre une carte de membre avec accès libre aux collections et aux expositions pendant un an. Si le donateur est déjà membre, il pourra faire bénéficier de ce cadeau à un tiers.