"Le génie de l'Orient" au musée des Beaux-arts de Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/04/2011 à 16H36
"Le génie de l'Orient" au musée des Beaux-arts de Lyon

"Le génie de l'Orient" au musée des Beaux-arts de Lyon

© Culturebox

C'est au cours du XIXe siècle que l'Europe découvre un nouvel univers visuel, celui des arts de l'Islam. Une exposition, présentée jusqu'au 4 juillet 2011 au Palais Saint-Pierre, en dévoile toutes les techniques artistiques. Des oeuvres qui ont suscité l'admiration des Européens pendant plus d'un siècle, dont de riches marchands lyonnais, la plupart du temps des soyeux pour la plupart, fascinés par les velours ottomans et l'Alhambra mais aussi par les peintures orientalistes et leurs modèles à la peau d'ambre.

La culture islamique fut une sorte de refuge dans une Europe traversant alors des bouleversements industriels et politiques. "Cette idée d'une hégémonie européenne est contrebalancée par le sentiment d'une supériorité des non-européens sur le plan artistique", estime Rémi Labrusse, commissaire de cette exposition avec Salima Hellal. Avec "Le génie de l'Orient" nous sommes bien en pleine "islamophilie" et le parcours de cette exposition s'achève avec l'évocation d'un moment d'espoir utopique : celui où des artistes, comme Henri Matisse ou Paul Klee, ont rêvé, peu avant la Première Guerre mondiale, d'une fusion entre regard " occidental " et regard " oriental ". Ainsi n'hésitez pas à frotter du regard votre propre lampe pour mesurer tout le "génie" de cette époque révolue...
      
A voir aussi sur Culturebox :
- Exposition sur les esquimaux vus par Matisse au musée du Cateau-Cambrésis
- Exposition sur les artistes du bagne au musée Balaguier
- L'Empire Ottoman du 18ème siècle s'expose au Havre