Le géant Goliath rejoint la cathédrale de Reims

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/04/2015 à 09H15
Goliath rejoint la rosace de la cathédrale de Reims

Goliath rejoint la rosace de la cathédrale de Reims

© France 3

Cette statue, réplique de l’originale, haute de 5,40 mètres et lourde de 4 tonnes a été montée à 40 mètres de hauteur. Mais on ne pourra admirer l’ensemble de la façade qu’en 2016 ou 2017.

Reportage : Mathieu Guillerot, Philippe Cocquempot, Etienne Guillet et Catherine Ripert-Giberot
La statue du géant Goliath a retrouvé la place qu’elle occupait à l’origine sur la façade de la cathédrale de Reims (Marne). Cette statue est une copie réalisée selon un procédé novateur partant d’un scan numérique 3D de l’original pour créer un moule. Le matériau est de la pierre reconstituée qui imite la pierre mais n’est pas de la pierre, c’est une sorte de ciment.
De la pierre reconstituée

De la pierre reconstituée

© France 3
Cette statue, la plus grande de la cathédrale, reproduit à l’identique l’originale gravement endommagée lors des bombardements de la 1ère guerre mondiale et que l’on peut voir au musée du Tau tout proche.

5 mois de travaux et plus de 3 millions d’euros fournis par l’état et la société des amis de la cathédrale ont été nécessaires pour la réalisation de cet statue. Installée près de la rosace à 40 m de hauteur Goliath ne pourra être visible dans l’ensemble de la façade qu’en 2016-2017.
La statue originale au musée du Tau à Reims (Marne)

La statue originale au musée du Tau à Reims (Marne)

© France 3

Goliath, un symbole important de l’histoire biblique


Le géant Goliath, doté d’une force exceptionnelle, est tué en combat singulier par David, un homme normal mais petit au regard du géant qu’il abat à l’aide de sa fronde. Naturellement, David symbolise la ruse qui l’emporte face à la force brute et devient de ce fait source d’espoir et leçon de vie. Mais David, modeste berger deviendra rois et l’un des plus puissants et emblématiques du royaume d’Israël symbolisant aussi l’espoir d’une réussite sociale pour les plus méritants.