Le diamant "Le Beau Sancy" adjugé 9 millions de francs suisses

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/05/2012 à 11H04
Le diamant "Le Beau Sancy" de Marie de Médicis. Avril 2012 chez Sotheby's

Le diamant "Le Beau Sancy" de Marie de Médicis. Avril 2012 chez Sotheby's

© F.Guillot. AFP

"Le Beau Sancy", pièce maîtresse des enchères chez Sotheby's à Genève, a été adjugé mardi soir 9,04 millions de francs suisses (7,53 millions d'euros), soit 5 fois son estimation basse, a annoncé la maison d'enchères. Ce diamant historique a orné la couronne de Marie de Médicis lorsqu'elle a été sacrée reine de France en 1610.

Pesant 34,98 carats, le diamant, taillé en forme de poire et "double rose", était estimé entre 1,5 million à 3 millions d'euros. Une évaluation "réaliste" au regard de l'importance historique du diamant, avait estimé David Bennett, président du département de haute joaillerie de Sotheby's en Europe et au Moyen-Orient, interrogé par l'AFP.

Marie de Médicis, une passionnée de pierres précieuses
Ce joyau a appartenu à la Couronne de France avant d’être transmis à la Maison d’Orange ainsi qu’aux familles royales d’Angleterre et de Prusse. Acheté par Nicolas de Harlay, Seigneur de Sancy (1546-1629) à Constantinople au cours de la seconde moitié du XVIème siècle, le Beau Sancy provient certainement des mines situées autour de la cité de Golconde, au centre de l’Inde dont sont issus les diamants les plus célèbres de l’histoire. En 1604, de Sancy vend le diamant pour 75 000 livres (25 000 écus) à Henri IV qui l’offre à son épouse, Marie de Médicis.

Passionnée de pierres précieuses, la reine a longtemps convoité le joyau mais Henri IV s’est jusqu’alors refusé à une telle dépense. Il finit par se plier à la volonté de son épouse quand celle-ci apprend que de Sancy a vendu un autre de ses diamants, au roi d’Angleterre, Jacques Stuart (aujourd’hui connu comme le « Sancy » et conservé au Louvre). L’inventaire des joyaux de la reine révèle que le Beau Sancy était le plus gros diamant de sa collection. Il a orné la couronne de Marie de Médicis lors de son sacre, le 13 mai 1610.

2 jours de vente de haute joaillerie et de bijoux
Plus de 700 lots appartenant à des familles aristocratiques européennes ont été proposés pendant ces deux jours de vente de haute joaillerie et de bijoux. Selon Sotheby's, ces enchères se concluent sur un résultat total de 104,29 millions de francs suisses (86 millions d'euros), soit près du double des estimations.