Le dernier fabricant d'aiguilles et d'épingles de France va ouvrir son musée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/01/2014 à 15H17
Un musée de l'aiguille dans l'Orne

Un musée de l'aiguille dans l'Orne

© France3/Culturebox

C'est la dernière entreprise française qui fabrique des aiguilles et des épingles. La société Bohin fait partie du patrimoine bas normand. Pour preuve : l'ouverture le 4 mars 2014 d'un tout nouvel espace de plus de 2000m² qui sera destiné à recevoir le public. Cet espace muséographique peut voir le jour grâce à un financement mixte privé/public. Une bonne nouvelle pour les couturophiles.

Reportage : J-P. Bonnefon, D. Migniau, J. Ledoyen
Le patrimoine industriel, la trace du passé qui a le vent en poupe...
Après les châteaux ou les églises, les sites industriels sont de plus en plus recensés au titre de Monuments Historiques, réhabilités ou reconvertis. Ils connaissent aussi un vrai engouement parmi les visiteurs.

Témoins des révolutions techniques, industrielles et des savoir-faire, ces lieux à l’architecture souvent monumentale, racontent l’histoire ouvrière, sociale et industrielle de la France. Ils représentent les progrès de l’industrie, de la réussite sociale et des techniques nouvelles.

Le CILAC, le Comité d’information et de liaison pour l’archéologie, l’étude et la mise en valeur du patrimoine industriel, est une structure associative créée en 1979. C'est la première structure française à s'impliquer à l'échelon national dans la sauvegarde du patrimoine industriel. 

Espace muséographique entreprise Bohin
Ouverture prévue le 4 mars 2014
Plus dinfos : http://www.bohin.fr/pageLibre000114f3.html