Le cloître de l'abbaye du Mont-Saint-Michel en restauration pour un an

Par @Culturebox
Publié le 10/01/2017 à 16H50
Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel

© Jean Daniel Sudres / Aurimages / JEAN DANIEL SUDRES / Aurimages

Des travaux de restauration du cloître de l'abbaye du Mont-Saint-Michel et de son jardin surplombant la baie viennent de débuter, a-t-on appris mardi auprès du Centre des monuments nationaux (CMN) qui gère l'abbaye.

Derniers travaux en 1965

Les travaux d'un montant de 2,2 millions d'euros doivent durer un an mais le cloître, d'où l'on aperçoit les reflets de la baie, reste ouvert aux visiteurs, a-t-on précisé.

Les travaux visent à restaurer pierres et colonnades et à remédier à "un problème d'étanchéité" de cette terrasse "entre ciel et mer". Le cloître est le toit de salles prestigieuses de l'abbaye, comme la salle des chevaliers, menacées par des infiltrations.

Ce trapèze de 28 m de long par 20 et 22 m de large, construit à 80 mètres de hauteur, n'a pas connu de travaux depuis 1965. Le jardin, dont "la présence est attestée dans des écrits de 1324", offrira "une palette végétale améliorée" à l'issue des travaux, ajoute le CMN.
Cloître du Mont-Saint-Michel

Cloître du Mont-Saint-Michel

© Jean Daniel Sudres / Aurimages / JEAN DANIEL SUDRES / Aurimages

Dons participatifs

"Le jeu de ses colonnettes décalées et ses écoinçons finement sculptés en haut-relief dans le calcaire de Caen en font un chef d'œuvre d'art gothique normand" du XIIIe siècle, avait précisé le président du CMN Philippe Belaval en mai 2016, à l'annonce de ces travaux.

Le CMN avait alors lancé une opération de financement participatif via sa plateforme de dons "ma pierre à l'édifice". Plus de 15.000 euros ont ainsi été collectés pour cette restauration, selon le CMN qui précise que l'opération se poursuit.

En 2016, le CMN a redoré l'archange de 4,25 m de haut perché au sommet de l'abbaye pour 450.000 euros. La statue qui culmine à 156 m au-dessus de la mer avait pour cela quitté le Mont pendant deux mois et demi.

L'abbaye et la baie du Mont-Saint-Michel sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco. Le rocher accueille deux à trois millions de visiteurs par an.