Le Château de Versailles, sujet d'un nouveau jeu de grattage

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/07/2012 à 12H40
La Galerie des Glaces restaurée (27/4/2011)

La Galerie des Glaces restaurée (27/4/2011)

© AFP / Christophe Lepetit / Only France

La République ne respecte donc rien ! Après avoir invité les joueurs invétérés à "gratter" des morpions, des avatars du Zodiaque, entre autres trouvailles (Banco, Goal, Solitaire, Vegas...), la Française des Jeux s'attaque au fleuron de l'Ancien Régime : le château qui fit la fierté du roi Louis XIV (1638-1715). Le nouveau jeu sera en vente à partir de jeudi.

Le règlement du jeu, simplement intitulé "Château de Versailles", est paru mardi au "Journal officiel".

Ce jeu, vendu 3 euros dans les 35.000 points de vente du réseau de la FDJ, est censé permettre de gagner de 5 à 30.000 euros, en découvrant trois surfaces de jeux, "Les glaces", "La galerie" et "Les lustres". Allusion à certains des aspects les plus spectaculaires du célèbre château yvelinois.

Le domaine de Versailles, que Louis XIII (1601-1643) légua à son héritier qui n'avait pas 5 ans, fut repris en main par Louis XIV à partir de 1660 : travaux, agrandissements, aménagements du parc et des jardins par André Le Nôtre (1613-1700)... Ainsi, la galerie des Glaces, désormais "grattable" pour 3 euros, fut conçue par l'architecte Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) et construite entre 1678 et 1684. Elle a fait l'objet d'une importante campagne de restauration entre 2004 et 2007 (budget : 12 millions d'euros).

Jeux de grattage : des ventes en progression
La Française des Jeux revendique pas moins de 23 millions de joueurs à ses jeux de grattage. Ceux-ci misent chacun, en moyenne, quatre euros par semaine. En 2011, ces joueurs ont acheté 1,9 milliard de tickets pour quelque 5 milliards d'euros, représentant 44% des ventes totales de la FDJ. Une progression de 17% par rapport à 2010 et de 50% en trois ans...

Au mois de mars, la FDJ a regroupé l'ensemble de la vingtaine de ses jeux de grattage sous le même nom de famille, "Illiko".