Le château de Castille, abritant des fresques de Picasso, est à vendre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/02/2016 à 18H05
Cinq fresques de Picasso ornent le château de Castille dans le Gard

Cinq fresques de Picasso ornent le château de Castille dans le Gard

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

À quelques kilomètres d'Uzès, le château de Castille mis en vente 9 millions d'euros attire les regards du monde entier. Il faut dire que ce magnifique domaine recèle un inestimable trésor : cinq fresques que Picasso a réalisées ici dans les années 60. Habitué des lieux, l'artiste était un proche de l'ancien propriétaire, l'historien d'art et collectionneur britannique Douglas Cooper.

Reportage : V. Gaglione / S. Dauba / P. Jouffriault  


Le château de Castille n'a jamais été dans la lumière. Depuis 40 ans, son propriétaire, une grande famille d'industriels français, a veillé discrètement sur ce patrimoine. Rares étaient ceux autorisés à pénétrer dans la demeure et même dans le village d'Argilliers, peu de gens savaient à quoi ressemblait l'intérieur et surtout que des œuvres de Picasso s'y trouvaient !


Mais depuis quelques semaines, il attire tous les regards. Parce que cette propriété est mise en vente par la prestigieuse agence Sotheby's, pour près de 9 millions d'euros. Mais ce n'est pas tant ce magnifique château de près de 600 m2 et ses deux hectares de parc qui intriguent le plus. Ce sont ces cinq immenses fresques gravées à même les murs d'une loggia par Pablo Picasso, au début des années 60. Ces fresques, ainsi que la façade, les colonnades et la salle-à-manger, sont classées Monuments historiques. 

Picasso voulait acheter le château

Le château est acheté en 1950 par l'historien d'art et collectionneur Douglas Cooper, qui voulait y mettre sa collection d'art moderne. Parmi ses amis artistes invités à y séjourner, Pablo Picasso. Lui aussi tombe amoureux des lieux et a tenté, en vain, de le racheter.

En voyant les murs de la loggia, il lance au propriétiare : "Donne-moi un mur !" Il y gravera, avec l'aide du sculpteur Carl Nesjar, cinq fresques, inspirées de "L'enlèvement des Sabines" de David et du "Déjeuner sur l'herbe" de Manet. Ces fresques ont été magnifiquement préservées.

9 millions d'euros pour une telle propriété et cinq Picasso, cela pourrait être, pour ceux qui en ont les moyens, une bonne affaire ! Pour rappel, il y a quelques mois lors d'enchères à New York, une toile de Picasso "Les femmes d'Alger (version O)" a été adujée 179,36 millions de dollars, devenant ainsi la toile la plus chère jamais vendue aux enchères. Selon Sotheby's, plusieurs acquéreurs potentiels se sont déjà manifestés !