Laissez-vous enfermer dans le château de Gilles de Rais alias Barbe Bleue

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/08/2017 à 17H20, publié le 08/08/2017 à 12H06
Le Château de Tiffauges, lieu de résidence du tyran Gilles de Rais alias Barbe Bleue

Le Château de Tiffauges, lieu de résidence du tyran Gilles de Rais alias Barbe Bleue

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE

A Tiffauges en Vendée, le majestueux château médiéval est porteur de mystérieux secrets. La bâtisse du XIIe siècle serait un des lieux de turpitude du baron Gilles de Rais dont les crimes auraient inspiré Charles Perrault pour créer le personnage de "Barbe Bleue". Tout l'été, le château accueille un spectacle musical qui narre les affres du tueur d'enfants.

Situé en Vendée, le château de Tiffauges est le plus grand site médiéval de la région, doté d'un riche passé aux confins des marches séparant le royaume de France de la Bretagne. Son édification débute au XIIe et s'achève  XVe siècle. Entouré de remparts et défendu par d'un donjon en pierre, l'édifice a connu plusieurs locataires dont le funeste Gilles de Rais, assimilé à Barbe Bleue tant ses crimes d'enfants ont marqué les esprits de l'époque. 

Reportage : L. Scherer / A. Recouly / L. Crouzillac / C. Ricco

Gilles de Rais ou Barbe Bleue : la terreur règne 

Si l'on s'en tient aux dates, Gilles de Rais serait "le grand frère" de Barbe Bleue. Né en 1405 (environ) il sévit à Tiffauges vers les années 1432 - 1433, mais aussi du côté des châteaux de Champtocé ou de Machecoul où il réside. Des enfants et des femmes disparaissent mystérieusement. C'est la terreur dans toutes les campagnes de Bretagne. Le baron maléfique est jugé en 1440. Son procès révèle l'horreur du personnage. Deux cent cinquante crimes et viols d'enfants à son actif. Un chiffre qui glace le sang mais qui fascine les esprits et inspire Charles Perrault plus de deux cents ans après, avec son célèbre conte "Barbe Bleue" (1697). 
Barbe Bleue Charles Perrault

© France 3 / Culturebox

"Ici, à Tiffauges c'était le coeur du réacteur Gilles de Rais, là qu'il effectuait ses turpitudes, qu'il enlevait des enfants que l'on ne revoyait plus jamais", raconte Jacques Raveleau Duparc l'auteur de "Gilles de Rais, l'ombre et la lumière". 

 

De la gloire à l'horreur

Gilles de Rais n'a pourtant pas toujours été un tueur d'enfants. Héros de la Guerre de Cent ans auprès de Jeanne D'Arc, il participe à la libération d'Orléans puis au sacre du roi Charles VII à Reims. Mais le héros est aussi gaspilleur et fait de folles dépenses au point de s'endetter totalement. Ruiné et humilié par son frère et ses cousins, le baron revient sur ses terres où il s'adonne à la magie noire et aux sacrifices humains pour pouvoir fabriquer de l'or. 
Couronnement de Charles VII © France 3 / Culturebox

La légende demeure sur scène

Devenu site touristique, le mythe inspire toujours les artistes contemporains. Tout l'été, le château de Tiffauges se transforme en scène à ciel ouvert, et Gilles de Rais, seigneur des lieux, revient hanter les ruines.
La légende de Gilles de Rais au château de Tiffauges

La légende de Gilles de Rais au château de Tiffauges

© Château de Tiffauges
Le metteur en scène Jacques Raveleau Duparc a imaginé un spectacle qui raconte la légende terrifiante de Gilles de Rais alias Barbe Bleue. "Gilles de Rais est un personnage théâtral, il termine le spectacle comme il a terminé sa vie, dans une folie meurtrière" Folie que son retentissant procès et son exécution feront rentrer dans l'histoire.