La ville de Dinan renonce à vendre les confessionnaux de sa basilique

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/10/2014 à 17H10
La basilique Saint-Sauveur de Dinan

La basilique Saint-Sauveur de Dinan

© NICOLAS THIBAUT / PHOTONONSTOP

La ville de Dinan a renoncé, après une intervention de l'évêché, à mettre en vente des confessionnaux inutilisés, a-t-on appris auprès de la municipalité.

"Nous souhaitions mettre en vente ces confessionnaux, datant de la fin du XIXè/début XXè siècle, car ils n'étaient plus utilisés, avec l'idée d'en profiter pour mettre en valeur des chapelles de la basilique Saint-Sauveur", a-t-on expliqué à l'AFP de même source.

Cette décision avait été prise avec l'accord du curé de la paroisse, l'édifice religieux disposant toujours de confessionnaux en nombre suffisant. Ces meubles, parfois utilisés comme placards, avaient été mis en vente sur un site en ligne d'enchères destiné aux collectivités.

Mais en apprenant la nouvelle, l'évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, Mgr Denis Moutel, a pris contact avec le maire de Dinan, Didier Lechien, pour contester cette vente. "Dans un souci d'apaisement", la mairie a donc retiré son annonce, a-t-on indiqué de même source.

Dans un communiqué, Mgr Moutel a estimé que "cette vente est illégale, puisque ce bien communal est protégé de manière permanente par son affectation légale et exclusive au culte". La mise à prix des confessionnaux sur ce site aux enchères allait de 100 à 300 euros.