La statue d'une fille du pharaon Amenhotep III découverte en Egypte

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/03/2014 à 16H55
Une statue de la fille du pharaon Amenhotep III a été découverte en Egypte

Une statue de la fille du pharaon Amenhotep III a été découverte en Egypte

© MICHEL GUNTHER / AFP

Une statue de la fille du pharaon Amenhotep III seule avec son père a été découverte pour la première fois en Egypte dans le temple de Louxor, a annoncé le ministère des Antiquités vendredi.

Une équipe d'archéologues égyptiens et européens a découvert cette statue d'Iset lors de travaux de rénovation sur le temple mortuaire d'Amenhotep III (14e siècle avant JC), sur la rive occidentale de Louxor, selon le communiqué du ministre, Mohamed Ibrahim.

Cette statue, haute de 1,70 m, "faisait partie d'une sculpture de 14 mètres représentant Amenhotep III creusée dans de l'albâtre, et qui était à l'entrée (du sanctuaire) de Naos", a précisé la chef de l'équipe d'archéologues, Hourig Sourouzian. Cette impressionnante sculpture représente le pharaon de la XVIIIe dynastie assis sur son trône, les mains sur les genoux.

Partie d'une scupture creusée dans l'albâtre

Sa fille se tient debout entre ses jambes, portant une perruque et tenant un collier dans sa main droite. Il s'agit de la première représentation de la princesse seule avec son père. Les autres sculptures la montrent habituellement avec ses deux parents et ses frères, selon Mme Sourouzian.
La statue est de 1,70 m et "faisait partie d'une sculpture de 14 mètres  représentant Amenhotep III" 

La statue est de 1,70 m et "faisait partie d'une sculpture de 14 mètres  représentant Amenhotep III" 

© SIPA
La statue "était érodée, particulièrement au niveau du visage", et ses pieds manquent, a ajouté Ali El-Asfar, un employé du ministère, précisant que le nom de la princesse et ses titres y étaient gravés. Louxor, une ville de 500.000 habitants sur les rives du Nil dans le sud de l'Egypte, est un musée en plein air où s'alignent temples et tombes pharaoniques.

D'autres découvertes importantes

Des archéologues égyptiens avaient découvert début février une momie vieille de 2.000 ans, tandis que de nouveaux cartouches prouvant que le pharaon Akhénaton a co-régné avec son père Amenhotep III avaient  été mis au jour à Louxor.

Des archéologues égyptiens ont découvert dans le gouvernorat de Daqahleya, à une centaine de kilomètres au nord du Caire, le corps momifié d'une femme enterrée avec 180 statuettes funéraires, ou ouchebtis, avait alors indiqué le ministère égyptien des Antiquités. Le grand nombre de statuettes est le signe du statut social élevé de la défunte. Le tombeau, de sept mètres de large sur dix mètres de long, renfermait un sarcophage large de 70 centimètres et d'une longueur de 1,77 mètre, avait précisé le ministère.

Dans le sud du pays, à Louxor, une mission égypto-espagnole avait  mis au jour de nouvelles inscriptions et fresques représentant côte à côte Amenhotep III et son fils Amenhotep IV, qui a régné sous le nom d'Akhenaton après avoir lancé une révolution religieuse. Des cartouches royaux en hiéroglyphes découverts dans la tombe d'un ministre "montrent également les noms des deux rois l'un à côté de l'autre", avait précisé le ministre des Antiquités Mohamed Ibrahim.

La preuve que Amenhotep III et Amenhotep IV ont régné ensemble

"Cette découverte est  importante car elle est la preuve que Amenhotep  III et Amenhotep  IV ont régné ensemble, car (ces inscriptions) datent du premier Heb-Sed d'Amenhotep  III", avait déclaré Mohamed Ibrahim. Le Heb-Sed est une célébration religieuse qui marquait les trente années du règne d'un pharaon dans l'Egypte antique.

Akhénaton, pharaon de la 18e dynastie, dirigea l'Egypte plus de 1.300 ans avant Jésus-Christ. Son règne fut marqué par une tentative d'introduction de monothéisme, avec le culte du disque solaire Aton, et par une intense créativité artistique. Des analyses ADN sur des momies ont récemment montré qu'il était le père du pharaon Toutankhamon.

Les restes du célèbre pharaon ont été découverts dans la vallée des Rois de Louxor, en Haute-Egypte, mais Akhénaton avait précédemment été enterré dans une tombe qu'il avait fait aménager dans la nécropole royale d'Amarna, dans le gouvernorat d'al-Minya, au sud du Caire.