La marque architecturale de Napoléon sur Paris, au musée Carnavalet

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/04/2015 à 18H19
La colonne Vendôme à Paris édifiée par Napoléon pour commémorer la bataille d'Austerlitz

La colonne Vendôme à Paris édifiée par Napoléon pour commémorer la bataille d'Austerlitz

© BENELUXPIX/MAXPPP

Deux cent ans après son règne, le nom de Napoléon reste toujours gravé dans la tête des Parisiens. Jusqu'au 30 août 2015, le musée Carnavalet, consacre une exposition à l'empreinte architecturale que l'empereur a laissée sur la capitale. "Napoléon et Paris, rêve d’une capitale" explore les relations complexes entre un homme d'exception et le pouvoir central.

Paris a façonné Napoléon tout autant que Napoléon a transformé Paris. A travers une exposition thématique le musée Carnavalet revient sur l'influence que l'empereur a insufflé sur la capitale durant tout son règne. 

Reportage : B. Lopez / I. Audin / M. Chekkoumy / E. Riou
Améliorer le quotidien des parisiens 

Dans son idéal, une capitale n’est pas seulement un centre politique et économique, mais aussi une capitale agréable à vivre pour ses habitants. L'Empereur a laissé aux Parisiens des architectures monumentales glorifiant ses histoires et surtout ses victoires : l’Arc de Triomphe, la colonne Vendôme, le Pont des Arts (premier équipement métallique), la Paroisse de la Madeleine, le Canal de l’Ourcq ou encore la Fontaine de Châtelet...

Conçus pour améliorer le quotidien des parisiens, ces édifices sont encore utilisés aujourd’hui. "Napoléon a toujours eu le souci de valoriser Paris tout en améliorant le quotidien des habitants", détaille Philippe de Carbonnières, conseiller historique de l'exposition. 
Le Pont des Arts de Paris édifié entre 1801 et 1804

Le Pont des Arts de Paris édifié entre 1801 et 1804

© Fred de Noyelle / Godong/picture alliance / Godong/Newscom/MaxPPP
« C’était un grand chef de guerre, mais pas seulement »

Chef de guerre insatiable, Napoléon, n’a pas passé énormément de temps à Paris. Cependant il s'est illustré comme un mécéne actif, notamment dans le secteur de artistique et urbanistique. Ses traces se retrouvent dans chaque pierre de la ville. "Il sait que Paris est une ville révolutionnaire, donc il a toujours ménagé la capitale. Et il y a toujours le désir de laisser une trace dans l'architecture" analyse encore le chercheur.  

Dans le discours du Mémorial de Sainte-Hélène, l’empereur met en avant l’importance de Paris dans ses propres yeux : "Il entrait dans mes rêves de faire de Paris, la véritable capitale de l’Europe". 
Buste  de Napoléon exposé au musée Carnavalet de Paris

Buste  de Napoléon exposé au musée Carnavalet de Paris

© France 3 / Culturebox
Capitale du Grand Empire

Paris conçu par Napoléon devient le centre de la vie politique, diplomatique et mondaine du "Grand Empire". Le palais des Tuileries accueille la résidence officielle de l’empereur et la nouvelle cour, ainsi que les élites de toute l’Europe. "C'est la capitale d'une Europe qui doit être unifiée sous le sceptre de Napoléon. Il y a la fois l'idée d'une surveillance sévère et policière et une politique de prestige" explique Thierry Sarmant, commissaire de l'exposition. 
Reconstitution historique au palais des Tuileries à l'occasion du bicentenaire du retour de Napoléon de l'Ile d'Elbe

Reconstitution historique au palais des Tuileries à l'occasion du bicentenaire du retour de Napoléon de l'Ile d'Elbe

© ISA HARSIN/SIPA
"Napoléon et Paris, rêve d’une capitale" au MUSÉE CARNAVALET 
Jusqu'au 30 août 2015 

16 rue des Francs-Bourgeois - 75003 Paris
Tél. : 01 44 59 58 58
Ouvert tous les jours, de 10 h à 18 h