La maison Picassiette : joyau de l'art brut

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/09/2015 à 18H12
La maison Picassiette à Chartres est classée monument historique depuis 1984

La maison Picassiette à Chartres est classée monument historique depuis 1984

© France 3 / Culturebox

A l'ombre de la cathédrale de Chartres, dans le quartier de Saint-Chéron, se niche un petit trésor de l'art naïf. La maison Picassiette est l'oeuvre prolifique d'un passionné autodidacte et accumulateur un peu fou. Raymond Isidore a passé toute sa vie à collectionner toutes sortes de morceaux de verre et de porcelaine pour créer sa demeure idéale.

C'est un peu le palais Idéal du Centre de la France. A l'image du palais du facteur Cheval dans la Drôme, la Maison Picassiette à Chartres attire les curieux avides d'art brut. Cette maison décorée de tessons de verre et de porcelaine est l’œuvre de Raymond Isidore, né à Chartres le 8 septembre 1900. Les habitants de la ville l'ont considéré toute sa vie comme un fou, on l'a surnommé Picassiette, le Picasso des assiettes.

Reportage : N. Hayter / N. Salem / J. Vidal / AS. Sfez

Du petit morceau de verre au Monument historique

Né en 1900 dans un milieu défavorisé, Raymond Isidore devient balayeur dans le cimetière de Chartes. C'est ainsi qu'il fait vivre sa famille. Il s’installe dans une petite maison qu’il construit, dans le quartier de Saint-Chéron. Quelques années après cette installation, lors d’une promenade, il ramasse des morceaux de verre et de porcelaine dont il fait une mosaïque pour décorer l’intérieur de sa demeure. Il devient alors le pique-assiette, le « Picassiette ».
Raymond Isidore, le petit balayeur de cimetière devient l'un des créateurs du mouvement Naïf

Raymond Isidore, le petit balayeur de cimetière devient l'un des créateurs du mouvement Naïf

© France 3 / Culturebox
En 1956, il agrandit sa maison et continue seul à orner les nouvelles surfaces ainsi créées, jusqu’à sa mort le 6 septembre 1964. La Maison Picassiette, exemple d’art brut conçu sans ambition de durée, hors de toute « école » artistique, sera classée Monument Historique en 1984.
Maison Picassiette2 © France 3 / Culturebox

Préserver Picassiette

80 ans après sa construction, la maison de Raymond Isidore s'abime et se détériore. Pour parer les agressions climatiques, les restaurateurs du patrimoine oeuvrent à la préservation du lieu. "on travaille uniquement avec des stocks de Monsieur Picassiette on a pas le droit d'introduire des pièces qui ne seraient pas certifiées d'époque" dévoile un restaurateur.
Picassiette3 © France 3 / Culturebox

Maison Picassiette
22 rue du repos
28000 Chartres

Plein tarif: 5.50 €
Tarif réduit: 2.70 €