La magie de Noël investit le château de Vaulx-le-Vicomte

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/12/2016 à 15H22, publié le 17/12/2016 à 15H14
Le château de Vaulx-le-Vicomte et le cerf lumineux de Noël

Le château de Vaulx-le-Vicomte et le cerf lumineux de Noël

© France 3 / Culturebox

C'est devenu une tradition depuis une bonne décennie au château de Vaulx-le-Vicomte : pour les fêtes de fin d'année l'édifice et le parc qui l'enserre deviennent un immense décor de Noël. Le prix de la visite permet à son propriétaire de financer les travaux de rénovation et d'entretien. Environ cinquante mille visiteurs viennent s'émerveiller en cette période chaque année.

L'idée vient de Grande-Bretagne. Transformer le château de Vaulx-le-Vicomte en décor d'un Noël pour attirer un public nouveau. L'édifice qui date du XVIIe siècle appartient à un propriétaire particulier et son entretien occasionne des frais très importants. Cette féérie annuelle de la période des fêtes permet d'alimenter les nécessaires travaux de restauration. Et c'est un succès. Grimm, Andersen, Perrault, l'ombre de tous les grands conteurs flotte sur ces décors on ne peut plus traditionnels et les visiteurs peuvent s'en mettre plein les yeux, les oreilles et même les narines. Un parcours olfactif permet de savourer en famille des odeurs de sève de sapin ou de pain d'épices. Une forêt de conifères a colonisé le grand salon que ne reconnaitrait pas Louis Fouquet, le surintendant des finances de Louis XIV chez qui se promènent les visiteurs. Mais l'édifice n'est pas la seule attraction. Le parc lui-même est décoré et illuminé, avec notamment un immense cerf qui brille dans la nuit. Pour peu que la neige tombe sur le domaine et le tableau est complet. Le calcul des propriétaires est double, offrir une sortie familiale à Noël et donner aux visiteurs de Noël l'envie de venir visiter le château, en période normale pour en découvrir les charmes architecturaux.

Reportage : S. Pichavant / L. Bleuzen

 

Tous les plus grands

Lorsque le surintendant Fouquet, encore en grâce, fit bâtir le château de Vaulx-le-Vicomte, on fit appel aux plus grands dans chaque domaine. Pour l'édifice lui-même le premier architecte du Roi, Louis Le Vau, pour les jardins, Le Nôtre et pour les peintures, Charles Le Brun. Des noms que l'on retrouvera quelques années plus tard lorsque Louis XIV édifiera Versailles. Vaulx-le-Vicomte en fut une sorte de répétition générale. C'est ainsi que, comme pour le palais du Roi, on prit grand soin des jardins, allant jusqu'à canaliser une rivière pour alimenter les pièces d'eau. Il resta dans la famille Fouquet jusqu'à l'extinction de la branche, en 1705.