La longue et méticuleuse restauration des vitraux de la basilique Saint-Denis

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/06/2015 à 17H49
Les vitraux de Saint-Denis en cours de restauration datent des XIIème et XIXème siècle

Les vitraux de Saint-Denis en cours de restauration datent des XIIème et XIXème siècle

© France 3

Depuis un an, un vaste programme de restauration des vitraux de la basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été entrepris. Des vitraux des XIIe et XIXe siècle auxquels le laboratoire de recherche des Monuments historiques va redonner son lustre originel.

Reportage : Norbert Cohen, Yoann Dorion et Jean-Michel Levasseur

La basilique de Saint-Denis, au nord de Paris, est aussi appelée la basilique des rois car beaucoup de monarques y sont enterrés même si la tombe de nombreux autres a été détruite à la Révolution. Si la basilique elle-même date du XIIe siècle, ses fondations remontent au moins au IVe siècle de notre ère.

Eglise gothique, elle a naturellement possédé dès l’origine des vitraux chargés d’embellir la lumière, de la transformer en quelque sorte en "lumière divine", le propre des églises gothiques, comparé aux églises romanes, était justement d’introduire dans les édifices de la lumière.

Les vitraux de la basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)

Les vitraux de la basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)

© France 3

Ces vitraux d’une grande richesse de coloris représentaient des scènes de l’Ancien Testament destinées à favoriser durant les offices la réflexion et la méditation des moines. La Révolution a détruit un certain nombre d’entre eux dont on a récupéré le plomb. Pour les autres, le temps (qui ne respecte rien…) a fait son œuvre. Les couleurs se sont dégradées tout comme leur support.

Le laboratoire de recherche des Monuments historiques de Champ-sur-Marne

Le laboratoire de recherche des Monuments historiques de Champ-sur-Marne

© France 3

En 1997, une vaste opération de restauration et de réhabilitation a été entreprise. Les vitraux ont été démontés et remplacés par des films photographiques. Quant aux vitraux originaux, ils sont depuis plus d’un an entre les mains des experts du laboratoire de recherche des Monuments Historiques de Champ-sur-Marne (Seine-et-Marne). A l’aide d’un microscope électronique à balayage, ils tentent d’identifier la nature et l’étendue des dégradations avant d’entreprendre les remises en état.

Un méticuleux travail de restauration

Un méticuleux travail de restauration

© France 3

Mais une fois restaurés, le public ne pourra cependant pas profiter de ces vitraux refaits à neuf, ils seront stockés quelque part dans des conditions parfaites de conservation. Quant à la basilique, elle se verra dotée de copies aussi proches que possibles des originaux. C’est ce qui s’est fait pour la grotte Chauvet et Lascaux.

La basilique Saint-Denis

La basilique Saint-Denis

© France 3