La Grande Guerre en relief à Verdun

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/05/2013 à 18H27
Extrait de "La Grande Guerre en 3D" © France 3/Culturebox

Sous le titre "la Grande Guerre en 3D", le Centre Mondial de la Paix, à Verdun, propose une exposition de photographies en relief montrant le quotidien de la vie au front pendant la seconde guerre mondiale. Les clichés saisis sous le principe de la stéréoscopie donnent aux images un effet de réalité impressionnant et émouvant.

Le principe de la stéréoscopie est assez simple, un même cliché est saisi sur deux négatifs différents au même moment. Les deux objectifs présentent l'écartement de deux yeux. Une fois tirées sur papier ou sur support transparent, le spectateur muni d'un dispositif spécial ressemblant à une paire de jumelles regardait en même temps les deux images et retrouvait l'illusion du relief. Une application du principe a été commercialisée dans les années 60 sous le nom de stéréoscope à destination des enfants par la maison Lestrade et aux Etats-Unis sous le nom de View Master.

Reportage: C. Bodin, A Jiqqir, N. Baliguet-Morel
Les premiers reportages de guerre remontent déjà à une cinquantaine d'années lorsque survient le premier conflit mondial. Des photographes avaient apenté les champs de bataille de la guerre de Secession, portant sur le dos d'énormes chambres, fixant sur les plaques sensibles les premières images directes des horreurs de la guerre.

Il n'y a plus de témoin direct de la vie dans les tranchées de 14-18. Le dernier, le Britannique Claude Choules, est mort en mai 2011. Les photos exposées à Verdun, quoi qu'en noir et blanc, donnent  semble-t-il une assez juste idée de ce qu'a pu être l'horreur du conflit à l'échelle de l'homme. Projetées sur grand écran, ces images permettent ainsi de partager quelques instants le sort d'une humanité réduite à la peur et à la tyrannie du quotidien. Selon les visiteurs de l'exposition, l'émotion est grande et l'on ressort avec l'impression d'avoir été plongé dans une réalité disparue depuis presque un siècle.