La "Demeure du Chaos" dérange toujours Saint-Romain-au-Mont-d'Or

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/05/2013 à 12H01
Thierry Ehrmann pose devant sa "Demeure du Chaos"

Thierry Ehrmann pose devant sa "Demeure du Chaos"

© ©PHOTOPQR/OUEST FRANCE/FRANCK DUBRAY

La cour d'appel de Grenoble a multiplié par dix le montant de l'astreinte à l'encontre de l'artiste Thierry Ehrmann, propriétaire de la "Demeure du Chaos", à Saint-Romain-au-Mont-d'Or dans le Rhône. Le plasticien, qui a transformé sa propriété en une véritable maison apocalyptique, n'a pas l'intention d'abandonner son oeuvre.

La "Demeure du Chaos" n'est pas au goût de tout le monde. Pour la mairie de Saint-Romain-au-Mont-D'or, les murs calcinés, les coulées de béton ou les carcasses d'hélicoptères n'ont pas leur place dans la paisible petite commune. La ville a donc porté plainte dès 2003, pour non respect des règles de l'urbanisme.

Après une condamnation en 2008 par la cour d'appel de Grenoble qui n'a pas été respectée par le plasticien, l'astreinte de 75 euros par jours de retard, qui s'ajoutait à une amende de 30 000 euros, vient d'être multipliée par dix. L'artiste se voit donc condamné à payer 750 euros par jour. Pourtant, il n'a pas l'intention de renoncer à son oeuvre.

Reportage : V. Benais, C. Cherry-Pellat et E. Vial  
Pour Thierry Ehrmann, PDG multimillionnaire du groupe Serveur et du site Artprice, l'ancien relais poste du XVIIe siècle qu'est devenu la "Demeure du Chaos" est un moyen pour lutter pour la liberté d'expression. A ses yeux, l'oeuvre est un véritable musée d'art contemporain qui attire 12 000 spectateurs curieux et artistes qui viennent prendre part à l'expérience, par an.

La figure de Jérôme Cahuzac a récemment pris place au musée, au milieu de portraits de Ben Laden ou de Charles Baudelaire.

La "Demeure du Chaos"
Saint-Romain-au-Mont-D'Or, à l'ouest de Lyon
Entrée libre