La Cité de la gastronomie à Dijon programmée pour 2018, contrat confié à Eiffage

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/12/2014 à 10H15
Dijon Cité de la gastronomie en 2018

Dijon Cité de la gastronomie en 2018

© SOBERKA RICHARD / AFP

La Cité de la gastronomie de Dijon ouvrira ses portes en 2018, indique la ville, après avoir décidé de confier la réalisation du projet au groupe de travaux publics Eiffage.

La Cité dont le coût est estimé à environ 50 millions d'euros, s'implantera sur plus de 20.000 mètres carrés, sur le site de l'ancien hôpital général. Elle regroupera des salles d'exposition, un centre de conférences, des boutiques, restaurants, un pavillon des vins, des locaux dédiés à la formation, une résidence de tourisme, un hôtel quatre étoiles et un cinéma-multiplexe, a indiqué la municipalité dans un communiqué.

Ce vaste projet urbain s'accompagnera de la création d'un éco-quartier sur une superficie totale de 6,5 hectares. Le coût de l'ensemble des travaux est estimé à environ 200 millions d'euros, selon le maire PS, Alain Millot. La municipalité attend pas moins d'un million de visiteurs sur le site chaque année. Trois autres projets intégrés au réseau des Cités de la gastronomie lancé au printemps 2013, doivent voir le jour à Rungis, Lyon et Tours.

Le choix d'un réseau pour montrer la diversité française

Le choix d'un réseau a été privilégié afin de montrer "la très grande diversité française" dans la gastronomie, avait expliqué l'ex-ministre de la Culture Aurélie Filipetti lors du lancement de ce projet. La création de la Cité de la gastronomie est la mesure phare découlant de l'inscription par l'Unesco du "repas gastronomique des Français" au patrimoine de l'Humanité en novembre 2010.

Elle doit permettre à la France de se doter d'un outil de promotion de sa culture alimentaire et de valorisation de son patrimoine gastronomique.