La Birmanie dévoile les somptueux trésors des temples d'Arakan

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/03/2015 à 12H14
Des temples bouddhistes par centaines

Des temples bouddhistes par centaines

© France2/culturebox

C’est un pays que les occidentaux connaissent peu. Un pays qui cache de nombreux trésors et que le tourisme de masse n’a pas encore envahi, contrairement à son voisin thaïlandais. La Birmanie, également appelée le Myanmar s’ouvre aux touristes et dévoile un patrimoine somptueux. C’est le cas de l’ancien Royaume d’Arakan. Un site qui pourrait être inscrit au patrimoine mondial de l'humanité.

L’ancien royaume d’Arakan se situe sur la côte occidentale de la Birmanie, près de la frontière avec le Bangladesh. L’Arakan serait d’après les légendes le plus ancien des royaumes de Birmanie. C’est entre rivières, lacs et montagnes que se cache le sublime site archéologique de Mrauk U, siège de l’ancienne capitale des 48 rois Arakanais.  
 
Reportage : A. de Chalvron, S. Giaume
Un royaume prospère 

Entre le XVe et le XVIIIe siècle, Mrauk-U était l'une des villes les plus importantes au monde avec une forte présence des communautés portugaises et hollandaises. Le roi était aussi très puissant militairement. Au XVIIIe siècle la ville a été prise par les Birmans. Puis, s'est engagé une période de déclin. Aujourd'hui, la région est l'une des plus pauvres du monde et la population n'a pas l'électricité. 

L'UNESCO en sauveur

"C’est comme un musée à ciel ouvert", explique Yin Myo Su, directrice d’hôtel. La ville pourrait être inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Et un vieil aérodrome datant de la Seconde Guerre mondiale pourrait être remis en État, ce qui ouvrirait la vallée aux touristes. Une aubaine pour les populations locales mais peut-être la fin d'une certaine sérénité...