L'hôtel parisien Saint-James fait peau neuve: son mobilier aux enchères

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/02/2012 à 14H40
  • Le nouveau bar du Saint James décoré par Bambi Sloan
  • Vue d’ensemble du bar avec les fauteuils clubs avant le passage de la décoratrice
  • Le Lobby du Saint James redécoré par Bambi Sloan
  • Hall d’entrée. Lustre Andrée Putman. Estimation : 30.000 / 40.000 €
  • Andrée Putman. Tête de lit. Estimation : 200 / 300 €
  • Andrée Putman. Tables d’appoint. Estimation :200 / 300 €
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Le nouveau bar du Saint James décoré par Bambi Sloan
    Le nouveau bar du Saint James décoré par Bambi Sloan © Le Saint James
  • Vue d’ensemble du bar avec les fauteuils clubs avant le passage de la décoratrice
    Vue d’ensemble du bar avec les fauteuils clubs avant le passage de la décoratrice © Saint James
  • Le Lobby du Saint James redécoré par Bambi Sloan
    Le Lobby du Saint James redécoré par Bambi Sloan © Le Saint James
  • Hall d’entrée. Lustre Andrée Putman. Estimation : 30.000 / 40.000 €
    Hall d’entrée. Lustre Andrée Putman. Estimation : 30.000 / 40.000 € © Le Saint James
  • Andrée Putman. Tête de lit. Estimation : 200 / 300 €
    Andrée Putman. Tête de lit. Estimation : 200 / 300 € © Le Saint James
  • Andrée Putman. Tables d’appoint. Estimation :200 / 300 €
    Andrée Putman. Tables d’appoint. Estimation :200 / 300 € © Le Saint James

Après 3 ans de travaux, le Saint James redécoré par Bambi Sloan disperse son mobilier le 12 mars chez Drouot (dont 100 lots signés Andrée Put). Le fameux bar anglais de cet hôtel parisien a lui aussi été repensé sans perdre son aura.

L'hôtel, désormais entièrement redécoré, n'a jamais fermé ses portes. "Les travaux ont été réalisés par tranches" explique Christian, le chef concierge du Saint James, qui précise que "le nouveau mobilier d'inspiration Napoléon III, remplace l'existant signé Andrée Putmann". Le bar anglais a, lui aussi, été repensé "avec changement de fauteuils, de tables et de moquette" mais le lieu conserve cependant l'esprit qui l'habitait.

100 lots signés Andrée Putman
Les enchères porteront sur 350 lots de mobilier, tableaux, luminaires, vaisselle, qui ornaient les pièces de réception, le hall, la salle-à-manger et le bar anglais (canapés chesterfield estimés 600 / 800€, fauteuils clubs à 200 / 300€…). Le contenu des 48 chambres, mélange de mobilier de style anglais et contemporain, est aussi dispersé. Parmi les plus belles pièces créées par Andrée Putman, un lustre qui éclairait le hall d’entrée, estimé 30.000 / 40.000 €, un guéridon à crémaillère (600 / 800 €), une tête de lit (200 / 300 €) ainsi que des tables d’appoint. À noter également des appliques signées Perzel (150 / 200 €) et plusieurs bureaux Philippe Hurel (400 / 600 €).

L’hôtel Saint James, un lieu historique
Avant même la construction de l’édifice, le terrain servit à l’envol des premières montgolfières, à la fin du XVIIIème siècle. En 1892, Madame Thiers, veuve de l’ancien président de la République, édifia en souvenir de son époux une fondation pour étudiants méritants, où séjournèrent notamment Georges Huisman, créateur du Festival de Cannes, le philosophe Michel Foucault, l’historien Alfred Grosser et le juriste Maurice Duverger… En 1985, la fondation déménage et laisse la place à un hôtel et club privé « Le Saint James Club », aménagé en grande partie par Andrée Putman.

Transformé en château-hôtel et club privé, fréquentés par des personnalités françaises et internationales, le Saint-James a été aussi le cadre de l'émission de TV de Bernard Rapp, "L'assiette anglaise".

La vente est organisée par la Société de Ventes Farrando – Lemoine.

Expositions : le 10 mars de 11h à 18h et le 12 mars de 11h à 12h. Vente aux enchères publiques - Drouot Richelieu - salle 10: le 12 mars à 14 h.