L'histoire du château de Chambord révélée par ses murs

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/08/2015 à 14H36
"G.Thomus.16...", l'une des nombreuses signatures qui fleurissent sur les murs de Chambord.

"G.Thomus.16...", l'une des nombreuses signatures qui fleurissent sur les murs de Chambord.

© France 3

Il y a la Grande Histoire, celle qui est consignée dans les livres. Et il y a ces centaines d'anecdotes qui, elles aussi, racontent une époque, son quotidien. À ce titre, le château de Chambord recèle de véritables trésors... Les murs de l'édifice Renaissance regorgent d'inscriptions, de graffiti laissés par les hôtes de passage dont certains sont très connus. Visite guidée...

Reportage : C.Bian Rosa / P.Lepais / P.Roy / J-M.Bores
Souvent, ce sont des noms suivis d'une date. "Bruneau.1641". "Fossard.1737". Au château de Chambord, l'histoire se raconte sur les murs. Ouvrier ayant travaillé sur les lieux, invité du château ou simple visiteur, ils sont des milliers à avoir voulu laisser une trace de leur passage. Parmi eux, Victor Hugo. Dans l'une de ses correspondances, l'auteur des Misérables raconte avoir gravé son nom lors d'une viste à Chambord en 1825. Après des années de recherches, les conservateurs du château ont fini par retrouver sa signature dans un escalier.

Témoignages d'un quotidien oublié

Certains de ces graffiti de l'histoire apportent de vraies informations sur la vie de l'édifice au fil des siècles. Une salle du château représente à cet égard un témoignage précieux sur l'intendance au château de Chambord, il s'agit de "L'Eschansonnerie de Madame", accessible au public uniquement lors des Journées du Patrimoine. Dans cette pièce où se retrouvaient les domestiques sous Louis XIII, ces derniers ont tracé à la mine de plomb de véritables chefs-d'oeuvre : scènes du quotidien, croquis de bâtiments ou dessins de plats de service utilisés à l'époque. Une mine de renseignements sur l'art de vivre au XVIIe siècle.

Le château de Chambord est ouvert tous les jours de 9 à 17h (18h en été) sauf le 1er janvier, le premier mardi de février et le 25 décembre.Tarifs 11 euros, réduit : 9 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans.