L'Hermione reprendra la mer pour un périple en Méditerranée en 2018

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/04/2016 à 18H19
L'Hermione en avril 2015 à La Rochelle

L'Hermione en avril 2015 à La Rochelle

© Francois Mori/AP/SIPA

Après son périple aux Etats-Unis et au Canada en 2015, c'est en Méditerranée que L'Hermione, réplique du trois-mâts de La Fayette, effectuera son prochain "grand voyage" en 2018, avec escales à Marseille, Toulon, Nice notamment, a annoncé samedi l'association gérant la frégate.

La décision a été prise à Rochefort en conseil d'administration de l'association Hermione-La Fayette. L'option Méditerranée était en balance avec un parcours vers les Caraïbes, la Floride et la Louisiane, où la frégate était invitée pour les célébrations du tricentenaire de la ville de La Nouvelle Orléans.

"La demande des ports méditerranéens était pressante pour que l'Hermione vienne y incarner l'histoire maritime française. On se doit de l'incarner", a expliqué le président de l'association, Benedict Donnelly, à un correspondant de l'AFP. La réplique de la frégate qui emmena en 1780 le marquis de La Fayette soutenir les insurgés américains en lutte pour l'indépendance s'élancera donc au printemps 2018 pour une "tournée" de quatre mois et demi en Méditerranée, en réponse à l'invitation de ports tels que Toulon, Marseille, Sète, Port-Vendres ou Nice.

"Tous les maires ont écrit leur désir d'accueillir l'Hermione, a indiqué M. Donnelly. "Il y a une grande mobilisation pour créer un événement dans chaque port. Au-delà de la simple logistique d'accueil, il y a une volonté de faire la fête à l'Hermione. Jean-Claude Gaudin nous a écrit que Marseille organiserait une grande fête". La boucle 2018 du trois-mâts n'est pas encore totalement arrêtée et pourrait dépasser les frontières françaises. "On travaille sur un parcours qui pourrait intégrer l'Espagne, le Portugual et aller jusqu'à Tanger" (Maroc), a-t-il ajouté.

Des parades cet été

Pour sa "petite" saison de navigation 2016, annoncée dès janvier dernier, l'Hermione quittera Rochefort début juin pour des essais en mer, avant de rallier Saint-Malo du 1er au 9 juillet, puis Brest du 12 au 19, pour les Fêtes maritimes Internationales, et enfin une parade navale à Douarnenez, avant de regagner Rochefort le 23 juillet.

Pour les Caraïbes et le sud des Etats-Unis "ce n'est que partie remise, assure M. Donnelly. Le voyage américain se fera après 2020, on se donne un peu de temps. Cela nécessite une préparation plus importante". Par contre le budget "voyage" (hors événements) pour un périple de quatre mois et demi est le même quelle que soit la destination, "environ 2 millions d'euros pour réunir un équipage et armer le bateau", selon M. Donnelly, qui rappelle que l'Hermione ne peut envisager un grand périple que tous les deux à trois ans.

Les visites payantes de la frégate - plus de 200.000 visiteurs par an - dans son bassin de radoub à Rochefort ou en escales constituent sa principale source de revenus.