L'art des Cyclades exposé au Musée Zervos

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/08/2011 à 15H14
L'art des Cyclades exposé au Musée Zervos

L'art des Cyclades exposé au Musée Zervos

© Culturebox

Le musée Zervos de Vézelay rend hommage jusqu'au 15 novembre 2011, à celui qui lui a donné son nom : Christian Zervos, en consacrant une exposition à l'art des Cyclades, la spécialité de l'éditeur. Une cinquantaine de statuettes datant parfois de plus de 5000 ans ont été regroupées. Certaines sont issues du fonds de l'amateur d'art, d'autres ont été prêtées par la Fondation des Treilles, le musée des Beaux-Arts de Dijon et des collectionneurs privés français, suisses et américains.

Au même titre que l'art africain, ces oeuvres à l'épure remarquable ont inspiré de nombreux artistes par-delà les siècles.
Lorsqu'en 1957, Christian Zervos publie son livre monumental "L'Art des Cyclades", une référence en la matière, l'éditeur étudie ces petites idoles grecques en marbre depuis déjà près de vingt ans. Il leur a consacré une série d'articles accompagnés d'iconographies dans la revue dont il est le fondateur : "Les Cahiers d'art".
Ses lecteurs sont subjugués par ces sculptures miniaturisées au visage lisse et aux courbes arrondies. Parmi les proches de Christian Zervos, Picasso, Giacometti ou Arp prêtent un oeil particulièrement attentif à cet art qui leur semble résolument moderne à l'époque. Chez Brancusi ou encore Calder, on retrouve ces femmes aux formes généreuses qui rappellent les représentations du Paléolithique ou ces visages dont on n'aperçoit que l'arête du nez.
Aucune exposition d'une telle ampleur n'avait été organisée depuis une trentaine d'années. Elle offre un panorama de cet art depuis la période néolithique jusqu'au milieu du IIe millénaire avant notre ère. Aux côtés des statuettes féminines, on découvre aussi des vases de pierre, de la métallurgie et le travail d'une roche volcanique l'obsidienne.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Alberto Giacometti à l'exposition "Un corps inattendu"
- Merveilles de l'art dogon au musée du Quai Branly
- Lascaux : une caméra de France 3 seule autorisée à filmer