"L'art africain sort de nos réserves" au musée-château d'Annecy

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/03/2012 à 17H16
Statuettes africaines

Statuettes africaines

© Culturebox / France 3

Le musée-château d'Annecy accueille, sous le titre "L'Afrique sort de nos réserves", une exposition qui met en perspective l'histoire et la chronologie de l'art africain. De la découverte d'objets "exotiques" à la reconnaissance d'objet d'art, l'expression artistique fait partie intégrante du quotidien dans la société traditionnelle africaine.

Selon les historiens de l'art, le point de départ de l'influence de l'art africain sur l'art occidental serait l'achat par le peintre Maurice de Vlamnick d'une paire de statuettes africaines dans un bar en 1905. D'autres artistes de l'époque tels que Picasso, Matisse, Braque ou Betoni se mirent aussi à collectionner des objets d’art africains. « L’art nègre renferme plus d’idées que l’art grec », affirmait le sculpteur Maillol.

 

 

"Les Demoiselles d'Avignon" réalisé par Picasso en 1907 est une pièce maîtresse de l'art moderne, considérée comme point de départ du cubisme. On retrouve dans cette oeuvre une influence marquée de la statuaire africaine notament des masques que Picasso affectionnait tout particulièrement.

 

Les demoiselles d'Avignon - Pablo Picasso (1907)

Les demoiselles d'Avignon - Pablo Picasso (1907)

© Pablo Picasso / MoMA de New York