L'archange du Mont-Saint-Michel délicatement habillé d'or en Dordogne

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/04/2016 à 16H50
Lucie Gohard redore l'archange du Mont-Saint-Michel

Lucie Gohard redore l'archange du Mont-Saint-Michel

© France 3 / Culturebox

L'archange du Mont-Saint-Michel est en train d'être habillé d'or dans les ateliers de la SOCRA à Marsac-sur-L'Isle en Dordogne. La statue qui s'est envolée du sommet de l'abbaye le 15 mars dernier est depuis entre des mains expertes. De fines feuilles d'or recouvrent l'archange qui devrait être réinstallé au Mont-Saint-Michel à la fin du mois de mai.

C'est Lucie Gohard héritière d'une longue tradition familiale de doreurs, qui est chargée de rhabiller l'archange. Elle utilise pour cela des feuilles d'or de 32 grammes (au lieu de 23 grammes habituellement) enduites de résine avant d'être déposées délicatement sur la statue.

Lucie Gohard redore l'archange © France 3 / Culturebox

Lucie a sa propre technique : "Je passe toujours ma palette sur ma joue pour créer de l'électricité statique et pouvoir attraper ma feuille d'or".
 
Des feuilles d'or plus épaisses devraient permettre à l'archange de résister plus lontemps aux conditions climatiques particulières du Mont-Saint-Michel.

Reportage : France 3 Périgords : E. Bersars / D. Roussel Sax / F. Pelé 

Ce travail de restauration a tout de suite suscité la curiosité des Périgourdins et Patrick Palem, directeur de la SOCRA a dû s'organiser : "Dans un premier temps, il y a eu une vingtaine de coups de fil  par jour, rien que pour visiter... On s'est trournés vers l'Office de Tourisme de Périgueux qui amène les gens en car". 400 personnes sont déjà venues apprécier le travail d'orfèvre.

Une restauration à 450 000 euros

En 1935, la statue avait fait l'objet de réparations mais sans être décrochée. La dernière restauration avec décrochage remontait à 1987. Cette année-là, la restauration avait été facturée 579.300 euros (3,8 M de francs), mais elle incluait la flèche de 30 m de l'abbaye sur laquelle est posé l'archange.

Au total, mises aux normes comprises, l'opération de cette année coûtera 450.000 euros. L'archange dont l'épée sera désormais dotée d'un paratonerre devrait être réinstallé au sommet de l'abbaye à la fin du mois de mai.

L'épée de l'archange Saint-Michel © France 3 / Culturebox

Culminant depuis 1897 à 156 m au-dessus de la mer, au sommet de la flèche de l'abbaye, Saint Michel domine le site (abbaye, village et baie) inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979. La Merveille est l'un des monuments les plus visités de France (deux à trois millions de personnes par an).