Kehl : Il y a 70 ans, dix mille Allemands étaient chassés de chez eux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/06/2016 à 16H33
"Kehl 1944-1953.... un entre temps" au musée Hanauer retrace l'exil forcé des allemands de leur ville 

"Kehl 1944-1953.... un entre temps" au musée Hanauer retrace l'exil forcé des allemands de leur ville 

© France 3 / Culturebox

De 1944 à 1953, juste après la seconde guerre mondiale la ville de Kehl en Allemagne est investie par un millier de familles françaises. Tous ses habitants sont évacués pour accueillir ces familles. Le Musée Hanauer de Kehl propose une exposition sur cet épisode douloureux et méconnu : "Kehl 1944-1953.... un entre temps". A voir jusqu'au 27 novembre 2016

L'exposition du musée Hanauer raconte l'immédiat après-guerre où Kehl devint une ville française. Nous sommes entre 1944 et 1953. Une drôle de période durant laquelle des Allemands ont quitté leurs maisons du jour au lendemain pour laisser la place à des centaines de familles françaises venues s'y installer.

Reportage : France 3 Alsace I. Michel / C. Laemmel / L. Guigues

Une drôle de paix

La tragédie de la guerre a perduré de longues années après le conflit armé. Pointée du doigt comme l'ennemi numéro un, l'Allemagne subit de lourdes représailles de la part des alliés.

En France comme outre Rhin, les populations doivent faire face à la misère et envisager la reconstruction avec des moyens de fortune. "L'exposition permet de voir la souffrance des deux camps et j'espère qu'elle pourra éclairer la vision des jeunes", analyse un visiteur. 
kehl2

© DR / Musée Hanauer

Kehl désertée de ses habitants

Après la libération de Strasbourg, le 23 novembre 1944, 10 000 Kehlois préparent leurs affaires en quelques heures, afin de quitter la ville au plus vite. Les écoles se sont vidées, les policiers allemands ont même été obligés de faire du porte à porte pour ordonner aux habitants de prendre la fuite. Une fois la petite ville évacuée, plus de mille familles françaises sont venues s'y installer. C'est ainsi que Kehl est devenue une ville française de 1944 à 1953, repoussant la frontière un peu plus à l'est.
Evacuation de Kehl

Evacuation de Kehl

© DR / Musée Hanauer

Les Kehlois retrouvent leur ville

Le 4 avril 1949 les Alliés signent l'Accord de Washington qui prévoit de rendre Kehl aux Allemands. La restitution a eu lieu progressivement. Au fil des mois, la frontière fut progressivement repoussée vers le Rhin et le 8 avril 1953, la dernière partie de Kehl fut rendue aux autorités allemandes.
Pendant presque 10 ans une petite communauté de français s'était installée à Kehl, ville frontalière de Strasbourg

Pendant presque 10 ans une petite communauté de français s'était installée à Kehl, ville frontalière de Strasbourg

© France 3 / Culturebox

"Pour beaucoup de français, à ce moment-là ça a été très dur, ils s'étaient sentis ici chez eux, avaient aimé cette ville et passé des jours tranquilles et à nouveau ils devaient partir et se reconstruire une autre vie ailleurs. Par contre pour les allemands c'était une joie de revenir à Kehl", explique Ute Scherb, la Directrice du musée Hanauer