Emmanuel Macron confie à Stéphane Bern une mission sur le patrimoine en péril

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/09/2017 à 13H52, publié le 16/09/2017 à 13H37
Stéphane Bern à Paris le 13 septembre 2017

Stéphane Bern à Paris le 13 septembre 2017

© Vincent Isore / IP3 Press / MaxPPP

Le président de la République Emmanuel Macron a confié à l'animateur de France 2 Stéphane Bern, ami proche du couple Macron, une mission bénévole pour aider à sauver le patrimoine local en péril, a indiqué l'Élysée samedi.

Stéphane Bern devra en particulier identifier des monuments à rénover en priorité et chercher des moyens de financement. "Je ferai cela en plus de mon travail, bénévolement, et s'il y a des réunions, je les ferai chez moi", a déclaré à l'AFP l'animateur, spécialiste des émissions historiques.

Stéphane Bern, qui connaît les Macron depuis plus de trois ans, avait fait partie des personnalités invitées par le candidat à la brasserie La Rotonde au soir de sa victoire du premier tour de la présidentielle.

Avec Stéphane Bern, Macron visite le château de Monte-Cristo

Emmanuel Macron visitait samedi matin, à l'occasion des Journées européennes du Patrimoine, le château de Monte-Cristo, une élégante demeure style Renaissance aux façades entièrement sculptées, qu'Alexandre Dumas s'était fait construire en 1844 à Port-Marly, dans les Yvelines, après le succès des "Trois Mousquetaires" et du "Comte de Monte-Cristo", et où il menait grand train. Criblé de dettes, il fut obligé de vendre sa propriété en 1849.
Emmanuel Macron (en arrière-plan), Stéphane Bern, un buste d'Alexandre Dumas et de jeunes visiteurs au Château de Monte-Cristo à Port-Marly, le 16 septembre 2017

Emmanuel Macron (en arrière-plan), Stéphane Bern, un buste d'Alexandre Dumas et de jeunes visiteurs au Château de Monte-Cristo à Port-Marly, le 16 septembre 2017

© Ludovic Marin / AFP
À la question "pourquoi Stéphane Bern", Emmanuel Macron a répondu en marge de sa visite : "Pourquoi pas ? Parce qu'il a cette passion, parce qu'il a montré dans ces dernières années son attachement au patrimoine culturel par ses émissions, et donné goût à cela à nombre de nos concitoyens (...) C'est une bonne chose de reconnaître l'importance du travail qu'il a fait ces dernières années, en lui demandant de le continuer de manière officielle et en lui donnant une place dans le travail de l'État."

Stéphane Bern : "Je suis très heureux, j'ai passé mon temps à défendre le patrimoine

Stéphane Ben a expliqué de son côté qu'un premier rapport était prévu dans six mois. Il s'agit de "recenser les chefs-d'œuvre en péril, comme cela avait été fait par un illustre prédécesseur au XIXe siècle, Prosper Mérimée, et de trouver de nouveaux moyens de financement, sans surcharger le budget de l'État", a-t-il commenté. "Je suis très heureux de pouvoir le faire. Je ne me dérobe pas, j'ai passé mon temps à défendre le patrimoine. Quand l'État vous le demande, vous le faites, c'est tout."

Le château de Dumas est un bon exemple de ces monuments du patrimoine local à sauver, a relevé l'Elysée, puisqu'il a récemment été rénové alors qu'il menaçait de tomber en ruine, grâce à un concours de fonds publics et privés et un appel au public.

La Fondation du patrimoine, en partenariat avec le Syndicat intercommunal, propriétaire du château, a en effet lancé en 2015 un appel aux dons, qui a permis de recueillir près de 30.000 euros auprès de fidèles lecteurs de Dumas en France et à l'étranger, notamment de Russie, complétés par un mécénat privé de 200.000 euros de l'assureur Groupama.

Samedi matin, le président était notamment accompagné pour cette visite d'une quinzaine d'élèves de CM2, de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, ainsi que de Stéphane Bern. Dimanche, toujours dans le cadre des journées du patrimoine, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte doivent accueillir les visiteurs à l'Élysée en milieu d'après-midi.