Journées du Patrimoine : la vie dans les caves Krug pendant la Grande Guerre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/09/2014 à 12H24
Pendant quatre ans, la vie souterraine s'organise dans les caves Krug.

Pendant quatre ans, la vie souterraine s'organise dans les caves Krug.

© France 3 / Fonds documentaire Krug

A l'occasion du Centenaire de la Grande Guerre et des Journées du Patrimoine, la maison de champagne Krug ouvre ses portes au public pour une exposition exceptionnelle. A travers des photos d'époque et des témoignages, le visiteur pourra se replonger dans l'ambiance des caves de la propriété transformées pendant quatre ans en refuge pour la population.

Reportage : S.Dumay / X.Claeys / C.Sgorlon
C'est une plongée inédite dans l'univers de la Grande Guerre que propose ce week-end la maison Krug à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. De 1914 à 1918, les caves de la prestigieuse marque de champagne ont servi tour à tour de refuge, d'hôpital mais aussi de lieu de culte. Une aventure que l'actuel maître des lieux, Olivier Krug a pu retracer avec l'aide d'une historienne en puisant dans les archives de la maison.

Une plongée dans les archives de Krug et dans l'Histoire

Tout débute l'hiver dernier lorsqu'Olivier Krug tombe sur un album photo datant de la première guerre mondiale. Il découvre alors un épisode oublié de l'histoire de sa famille. En 1914, alors que son époux Joseph est mobilisé puis fait prisonnier, Jeanne Krug, l'arrière grand-mère d'Olivier, prend les rennes de l'entreprise. Une mission qu'elle mènera de façon admirable. Car outre la gestion du domaine, cette forte femme fera des caves de la propriété un lieux d'asile pour ses salariés, leurs familles mais aussi les habitants des alentours.
Les caves accueilleront des blessés en attente d'évacuation.

Les caves accueilleront des blessés en attente d'évacuation.

© France 3 / Fonds documentaire Krug
Une vie souterraine

Entre septembre 1914 et novembre 1918, la région reimoise a subi plus de 1100 jours de bombardement. Une situation intenable pour la population qui pousse Jeanne Krug a ouvrir ses chais. Pendant quatre ans, les caves des champagne Krug abriteront des familles entières, des soldats blessés et même les fidèles du temple protestant détruit par les raids aériens. C'est le souvenir de cette aventure humaine qui est à découvrir ce week-end à Reims à travers photographies et témoignages. Les collaborateurs actuels de Krug guideront eux-mêmes les visiteurs dans les caves. Un hommage au courage des générations passées.

"1914-1918 : Reims dans la Grande guerre"
Samedi 20 septembre de 10h à 18h et dimanche 21 septembre de 14h-18h.
Visite gratuite et sans réservation.

Domaine Krug
1, rue Coquebert
51100 Reims