Grande première aux Journées du Patrimoine : visitez le tunnel sous la Manche

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/09/2013 à 11H32
La galerie accessible lors les Journées du Patrimoine 2013

La galerie accessible lors les Journées du Patrimoine 2013

© DENIS CHARLET / AFP

C'est une première, le tunnel sous la Manche sera ouvert au public à l'occasion des Journées du Patrimoine, les 14 et 15 septembre 2013. Les curieux, encadrés, visiteront le tunnel de service. Ce boyau accompagne en parallèle les deux tunnels de circulation des trains. Pas jusqu'au bout cependant : il mesure cinquante kilomètres de long ! Pas question de traverser le channel à pied.

On fêtera dans moins d'un an le vingtième anniversaire de l'inauguration du tunnel sous la Manche.
Désormais inscrit dans les habitudes, on a vite oublié que cet équipement a été le "serpent de mer" des projets d'envergure pendant des décennies, voire des siècles. Le premier projet moderne  fut en effet proposé dés 1801. Mais l'histoire et ses soubresauts, les obstacles techniques et le coût du projet ont retardé son accomplissement. Le projet qui fut finalement réalisé a été signé conjointement par la France et l'Angleterre en les personnes de François Mitterrand et Margaret Thatcher en 1987.
Entre le 15 décembre 1987 et le 10 décembre 1993, le chantier sera l'un des plus importants du monde. L'inauguration par le président français et la reine d'Angleterre sera célébrée le 6 mai suivant.

Reportage : A. Méry, A. morvan, B. Deleporte
Trafic et sécurité
Depuis cette date, le trafic transmanche a été considérablement modifié. Autrefois, tous les échanges (hormis aériens) restaient tributaires des liaisons maritimes et à ce titre régulièrement perturbés par les tempêtes sur la Manche. L'usage des trains diects entre Paris, ou Bruxelles, et Londres a également nettement amélioré le confort des passagers, notamment ceux susceptibles de souffrir du mal de mer.
Il faut savoir, côté sécurité, que plusieurs incendies ont éclaté sur des convois dans le tunnel sans qu'aucune victime ne soit à déplorer. Un système de surpréssurisation du tunnel de service, également voie d'urgence, permet notamment d'y éviter la propagation d'un incendie.

Les délires autour du tunnel
Le tunnel a souvent fait fantasmer les écrivains puis les cinéastes. Romans à suspense, films d'action s'en sont souvent inspiré. C'est ainsi que le génial Georges Méliès avait imaginé dés 1907 qu'il serait creusé, inauguré (il n'avait pas prévu Elisabeth II ni François Mitterrand!) et enfin détruit. Le tout dans un très court métrage.
Le cinéma contemporain s'est inspiré aussi du tunnel.
Dans Mission Impossible en 1996, Brian de Palma y situe une scène absolument "impossible" avec poursuite d'hélicoptère dans le souterrain. Il sert aussi plus classiquement de décor à des films plus "minimalistes" lorsque par exemple dans "Ma femme est une actrice" d'Yvan Attal, l'un des personnages se rend de Paris à Londres.