Besançon : la Maison Victor Hugo célèbre l'écrivain engagé

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/09/2013 à 11H34, publié le 11/09/2013 à 18H22
Place Victor Hugo, à Besançon, la maison natale de Victor Hugo

Place Victor Hugo, à Besançon, la maison natale de Victor Hugo

© Ville de Besançon

La maison natale de Victor Hugo, à Besançon, ouvre ses portes au public vendredi. L’écrivain n’y a passé que six semaines mais la ville a voulu célébrer la mémoire de celui qui se présentait comme "une pierre de la route où marche l’humanité". Elle y présente les combats de l’homme engagé, en rapport avec la réalité actuelle.

Actes de naissance, lettres manuscrits et effets personnels de Victor Hugo seront présentés dans cette maison de la place de Besançon qui a pris son nom, il a vu le jour le 26 février 1802, au premier étage.
 
Il n’est resté qu’un mois et demi, son père, le chef de bataillon Léopold Hugo, étant rapidement muté à Marseille.
 
"Victor Hugo est né à Besançon au hasard d'une garnison, mais sa grand-mère était de Dole (Jura) et il ne faut pas croire qu'il a renié sa ville natale", dit Jean-Marc Hovasse, directeur de recherche au CNRS, biographe de l'écrivain et conseiller scientifique du projet bisontin.
L'intérieur de la Maison Victor Hugo à Besançon

L'intérieur de la Maison Victor Hugo à Besançon

© Ville de Besançon
 
Victor Hugo a évoqué Besançon dans un poème
Le poète, décédé en 1885 à Paris, évoque sa ville natale dans le premier poème de "Feuille d'automne" : "Ce siècle avait deux ans (...) / Alors dans  Besançon, vieille ville espagnole / (...) Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois / Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix; / (...) Cet enfant que la vie effaçait de son livre / (...) C'est moi."
 
Dans sa chambre natale, le public peut lire son acte de naissance original et voir le portrait des parents Hugo. Le papier peint d’époque a été reproduit au niveau de l’alcôve où devait se tenir le lit du bébé.
 
Une autre pièce accueille l’éléphant de bronze, le lustre de verre de Murano et les chaises du dernier salon connu de Victor Hugo, rue de Clichy à Paris. Il y recevait les célébrités de la IIIe République.
 
Un Victor Hugo engagé
"La Maison Victor Hugo à Besançon, ça a un sens car c'est aussi la ville de  Pierre-Joseph Proudhon, Charles Fourier et Charles Nodier, qui a intégré Victor Hugo au cercle des Franc-comtois à Paris", fait remarquer Jean-Marc Hovasse.
 
Dans les quatre pièces de l'appartement, une scénographie moderne rappelle les principaux combats politiques de Victor Hugo pour la liberté d'expression, la dignité humaine, les droits des enfants et la liberté des peuples.
 
Et pour montrer l'actualité de ses batailles, un espace d'exposition a été réservé à chacun des quatre partenaires de la Maison Victor Hugo : Reporters sans frontières, ADT Quart monde, l'Unicef et Amnesty International.

La Maison de Victor Hugo sur le site de la Ville de Besançon