Inde : le dôme du Taj Mahal se prépare une cure de jouvence

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/10/2016 à 14H27
Le Taj Mahal, à Agra, site indien classé à l'Unesco

Le Taj Mahal, à Agra, site indien classé à l'Unesco

© J.P. /HorizonFeatures / Leemage / AFP

Dommage pour les photos-souvenirs et autres selfies : le bulbe de marbre blanc couronnant l'emblématique mausolée Taj Mahal sera en travaux en 2017 pour effacer le jaunissement causé par la pollution, ont annoncé jeudi les autorités archéologiques indiennes.

Ce monument moghol, qui attire chaque année des millions de visiteurs du monde entier, va être placé sous des échafaudages afin d'être recouvert de boue courant 2017. Cette rénovation, qui s'inscrit dans un programme de travaux débuté en 2015, pourrait durer jusqu'à six mois et vise in fine à redonner à ce monument mondialement célèbre l'éclat virginal de son marbre blanc.

La pollution a jauni son teint

Malgré une série de mesures dans le voisinage du Taj Mahal, la pollution au long cours lui a donné une teinte jaunâtre. L'Inde a l'une des plus exécrables qualités d'air au monde. La rénovation du dôme "fait partie du processus de nettoyage à la boue qui se déroule actuellement sur le mur Est du mausolée principal du Taj", a déclaré Bhuvan Vikram de l'Archaelogical Survey of India (ASI).

La technique consiste à recouvrir la surface de boue, laisser sécher pour que la boue absorbe les impuretés, puis l'enlever en frottant doucement avec des brosses et de l'eau distillée.

Les travaux pourraient durer jusqu'à six mois

Les autorités n'ont pas précisé la durée du chantier du dôme, mais selon le quotidien Times of India, il pourrait durer jusqu'à six mois. "Cela prendra du temps mais nous allons faire tout notre possible pour le minimiser", a déclaré M.K. Bhatnagar, un responsable de l'ASI.

Le mausolée Taj Mahal avait été érigé par l'empereur moghol Shah Jahan qui avait voulu donner une somptueuse dernière demeure à sa femme bien-aimée Mumtaz Mahal, morte en couches en 1631.