Waterloo : ultime bataille pour Franck Samson qui incarne Napoléon depuis 10 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 12H32, publié le 17/06/2015 à 12H29
Frank Samson

Depuis 10 ans, l’avocat parisien Frank Samson incarne Napoléon jusque dans les moindres détails. Ce week-end, il livrera sa dernière bataille à Waterloo avant de tirer sa révérence en juillet.

Dès son plus jeune âge, Frank Samson a une passion pour Napoléon. En 2005, il est coopté par un corse (qui campait le personnage historique jusqu’alors) et gagne ses galons d’empereur. Il embarque ses proches dans l’aventure. Sa femme incarne Joséphine et ses fils sont respectivement un page et un carabinier.
 

Napoléon jusqu'au bout des ongles

 
Frank Samson a le souci du détail. Il cultive les mêmes tics que Napoléon (tirer sur sa manche, caresser son ventre, piétiner son bicorne) et va même jusqu’à porter l’eau de Cologne de l’empereur, Farina 1709. Aussi, c’est grâce à son authenticité qu’il se démarque et contribue peu à peu à écarter ses concurrents, à commencer par l’américain Mark Schneider.

Reportage : AC.Lambard, J.Van Hove, N.Karczinski

 

Dernière bataille avant l'abdication

 
Les 19 et 20 juin prochains, Frank Samson sera Napoléon dans la reconstitution de la bataille de Waterloo (au Sud de Bruxelles), à l’occasion du bicentenaire de la cuisante défaite des Français face aux Anglais. Le mois suivant, plus précisément le 12 juillet, l’avocat de 47 ans embarquera à Fouras (Charente-Maritime) pour l’île d’Aix. Il y a 200 ans, Napoléon Bonaparte s’est en effet rendu sur cette île avant son départ pour Sainte-Hélène. C’est à cette occasion que Frank Samson endossera son costume de Napoléon pour la dernière fois et abdiquera. 

 

Frank Samson sur le champ de bataille © MAXPPP

Frank Marc 1er, empereur de la Basse-Chesnaie

 
Frank Samson n’en aura pas pour autant fini avec les ors de l’Empire. Il s’est fait empereur de la Basse-Chesnaie (Ille-et-Vilaine) et règne sur plus d’un hectare. L’avocat a même composé un gouvernement avec des ministres aux portefeuilles loufoques : "Garde des sots", "Ministre de la police et de la gestion des emmerdeurs". "Ce qui m’amuse c’est qu’on ne doit pas savoir si c’est du lard ou du cochon", concède Frank Samson. Il ne semble pas prêt à renoncer définitivement à son statut d’empereur.