Richard Cœur de Lion est célébré à l'abbaye de Fontevraud : la vérité et la légende

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/08/2017 à 13H10, publié le 18/08/2017 à 13H06
Les gisants de Richard Coeur de Lion et de sa mère Aliénor d'Aquitaine

Les gisants de Richard Coeur de Lion et de sa mère Aliénor d'Aquitaine

© SIPANY/SIPA

L'abbaye de Fontevraud, qui abrite sa sépulture propose jusqu'au 4 novembre 2017 l'exposition "Richard Cœur de Lion, roi chevalier". Le souverain anglais est resté dans la mémoire populaire comme un grand guerrier qui s'illustra notamment lors de la troisième croisade. Cette exposition permet de faire la part de la réalité et de la légende. Révision bien utile.

Non, Richard Coeur de Lion (1157-1199) n'a jamais délivré Jérusalem lors de la troisième croisade. Ce fait d'armes légendaire appartient justement à la légende. C'est une certitude, parmi de nombreuses autres, que défait cette exposition. Roi d'Angleterre, Richard Coeur de Lion ? Oui, mais pas seulement, le fils d'Henri II d'Angleterre et d'Aliénor d'Aquitaine fut aussi duc de Normandie, duc d'Aquitaine, comte de Poitiers, comte du Maine et comte d'Anjou, c'est dire s'il appartient aussi à l'Histoire de France.

Ce roi d'Angleterre qui ne parla jamais l'anglais est aujourd'hui enterré aux côtés de sa mère et de son père en l'abbaye Notre-Dame de Fontevraud au coeur de l'Anjou, aujourd'hui administrativement située dans les Pays de la Loire. Son coeur est cependant embaumé et enterré en la cathédrale de Rouen alors que ses viscères ont été déposés dans l'église du château de Châlus-Chabrol, là-même où il fut tué d'un coup de carreau d'arbalète à l'âge de 41 ans.

Reportage : C. Ben / S. Gadet / G. Rihet / N. Saliou-Tendron

Robin des Bois

En France, Richard Coeur de Lion est surtout populaire pour son interaction avec une autre légende, celle de Robin des Bois, le héros des pauvres de la forêt de Sherwood et ennemi juré de l'usurpateur Prince Jean Sans Terre, frère de Richard.