Mussolini : son village crée un musée pour contrer les nostalgiques du fascisme

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 12H25, publié le 17/03/2016 à 12H17
Benito Mussolini pose avec sa femme Rachele Guidi et ses cinq enfants

Benito Mussolini pose avec sa femme Rachele Guidi et ses cinq enfants

© EFE/Newscom/MaxPPP

A Predappio, village natal de Benito Mussolini, l’ancien siège régional du fascisme se prépare à devenir un musée. L’Italie reste très marquée par cette sombre période et certains admirateurs du Duce voient l'endroit comme un lieu de commémoration. La municipalité souhaite que le musée soit un moyen efficace pour éviter que les nouvelles générations commettent les mêmes erreurs...

Dans la rue principale de Predappio, bon nombre de boutiques proposent à la vente des statuettes, des tasses ou encore des vêtements à l’effigie de Benito Mussolini. Dans le village, des admirateurs du Duce sont encore présents...

Reportage : F. Beaudonnet / F. Crimon / J. Palencia

"Les Italiens sont nostalgiques de ce que vous appelez une dictature. C’était une période de bien-être et d’idéaux", explique Angela Di Marcello, commerçante de Predappio. Chaque année près du tombeau du père du fascisme, une centaine de personnes viennent honorer la mémoire et les vingt années de pouvoir du Duce.

La création du musée : un grand pas pour le peuple italien

Aujourd’hui, la région souhaite transformer l’ancien siège du mouvement politique, devenu un bâtiment désaffecté, en musée. Ouvert d’ici quatre ans, son but ne sera pas de faire l’apologie du dirigeant mais de faire connaître aux jeunes générations l’histoire de leur pays et peut-être même, sur un plan économique, amener le tourisme (le bon) à Predappio.