Le château de Losse, un joyau renaissance dans la vallée de la Vézère

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/08/2016 à 10H38
Vue aérienne du château de Losse

Vue aérienne du château de Losse

© PHOTOPQR/SUD OUEST

Le château de Losse, à Thonac en Dordogne, a été construit au XVIe siècle sur les fondations d’une ancienne forteresse féodale. La famille de Losse s’était installée dès le XIe siècle sur cette place forte dans la vallée de la Vézère. C’est à Jean II de Losse que l’on doit la transformation de cet austère citadelle médiévale en flamboyant château renaissance.

Le château classé monument historique dès 1928 a  traversé les siècles en gardant son aspect d’origine de la fin du XVIe siècle. Par un pont enjambant des douves profondes qui cernent les murs sur les trois côtés, l'on pénètre par le châtelet dans la cour d'honneur du château. Comme beaucoup de demeures périgourdines du XVIe siècle, il est constitué de différents volumes couverts d'imposantes toitures pentues.

Reportage: France 3 Aquitaine / C. Huet / N. Pressigout / A. Cassar-Rajaud



La grande terrasse qui s’appuie sur la falaise révèle toute la beauté de la vallée de la Vézère.

La terrasse du château de Losse

La terrasse du château de Losse

© PHILIPPE ROY / AURIMAGES

Le château a été labélisé « jardin remarquable » en 2004. On peut admirer des chambres de verdure, dessinées comme au 17e siècle, entourées de couloirs qui tracent un parcours en labyrinthe.
 
 
Jardins du château de Losse

Jardins du château de Losse

© GILLES LE SCANFF & JOËLLE-CAROLI / BIOSPHOTO

 
Contemporain de Montaigne, Jean de Losse a souhaité laisser quelques devises faisant écho de sa vie. Elles sont gravées dans la pierre dans divers endroits du château:

L’homme fait que ce que peut, la fortune ce que veut.

Jean II de Losse

Lorsque je croyais achever, je commençais

Jean II de Losse
Le château de Losse et la Vézère © PHILIPPE ROY / AURIMAGES