La résurrection de Matera la troglodyte

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/08/2016 à 15H12
Matera la cité troglodyte

Matera la cité troglodyte

© MCohen/AFP

Insalubre dans les années 50, cette petite ville creusée dans le calcaire est le "premier paysage culturel" inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1993. La ville a également été choisie pour être la capitale européenne de la culture en 2019. Un lieu unique qui attire aujourd’hui des touristes du monde entier et toujours des cinéastes.



Coincée à l’extrême sud de la péninsule, Matera à longtemps été oubliée des pouvoirs publics italiens et des touristes. Symbole de la pauvreté dans les années 50, jusqu’ à 18 000 personnes s’entassaient dans les pires conditions sanitaires dans ses Sassi, ces petites habitations creusées dans la roche.

 

L'interieur d'une habitation à Matera © France3 Culturebox



"

Jusqu’a 11 personnes pouvaient vivre dans ces grottes de calcaire :l es parents, les enfants, mais il y avaient aussi des animaux

",  raconte Raffaella Anecchino, une guide originaire de la ville. Un environnement très humide propice aux maladies comme le typhus et la tuberculose.La mortalité infantile y atteindra les 50 %.La petite ville troglodyte est qualifiée de "honte nationale" par le président du conseil italien .Une loi d’évacuation des Sassi est alors votée .Depuis ces petites habitations insalubres ont été rénovées et restaurées. Des habitants y vivent désormais à l’année. La ville accueille également de nombreux touristes séduits par ses maisons creusées à flanc de ravin .

 

Matera un décor biblique

La cité troglodyte doit beaucoup au cinéma .De nombreux réalisateurs sont tombés sous son charme. Plus d’une trentaine de films y ont été tournés. Pier Paolo Pasolini a posé ses caméras dans ses ruelles en 1964 pour y réaliser "L’évangile selon Saint-Mathieu" . Quarante ans plus tard, c'est l'acteur américain Mel Gibson qui debarque pour y tourner sa "Passion du Christ".
 


En mars 2015 l’acteur américain Morgan Freeman est venu y tourner le remake de Ben-Hur de Timur Bekmambetov qui sortira sur les écrans le 7 septembre 2016 .De quoi offrir un joli coup de projecteur supplémentaire sur Matera et sa région .