Platini inaugure un monument en souvenir du match de la paix de Noël 1914

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/12/2014 à 15H23
Le président de l'UEFA, Michel Platini (2014)

Le président de l'UEFA, Michel Platini (2014)

© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Le président de l'UEFA, Michel Platini, a inauguré jeudi à Ploegsteert (Belgique) un monument en souvenir du match de la paix que des soldats allemands et britanniques avaient livré au cours d'une brève trêve de Noël en 1914 lors de la Première Guerre mondiale.

"Je rends hommage aux soldats qui, il y a cent ans, ont exprimé leur humanité en jouant ensemble au football, ouvrant ainsi un important chapitre dans la construction de l'unité européenne et servant d'exemple pour les jeunes d'aujourd'hui", a déclaré Platini, rappelant "le langage universel qu'est le football".

Au lieu-dit Saint-Yvon, à Ploegsteert, non loin de la frontière française, Allemands Français et Britanniques avaient observé une trêve de Noël alors que les combats duraient depuis des mois. Ils avaient quitté leurs tranchées pour disputer un match de football le jour de Noël.  Pour l'anecdote, les Allemands l'avaient emporté 3 à 2, selon les carnets de Kurt Zehmisch, soldat du 134e régiment saxon.
"Joyeux Noël" : la bande-annonce
"Le ballon avait remplacé les balles. Le temps d'un match, l'humanité avait repris le dessus sur la barbarie", a rappelé le ministre des Sports du pays de Galles Ken Skates, estimant "qu'aujourd'hui encore, le sport parvient à unir les peuples".

L'ambassadeur d'Allemagne en Belgique Eckart Cuntz a lui rappelé qu'avant Noël 1914, "la violence des combats était telle que 300.000 soldats allemands avaient déjà perdu la vie". "Et pourtant, malgré la barbarie, la magie de Noël avait opéré. Trêve de Noël: quel mot magique qui a rappelé à tous que les soldats étaient avant tout des hommes loin de leur famille", a ajouté M. Cuntz.

Improbable trève
Le Français Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, s'est lui souvenu que "la veille de la trêve, des soldats avaient enterré certains des leurs, mais qu'au coeur de l'horreur, l'humanité avait pris le pas le temps d'une improbable trêve".

La cérémonie a été clôturée par la diffusion d'un film dans lequel les anciens joueurs Paul Breitner, Bobby Charlton et Didier Deschamps lisent avec beaucoup d'émotion des lettres de soldats racontant ce qu'il s'était passé, autour d'un ballon, à Noël en 1914.