"La faute au Midi" : quand une BD combat l’injustice militaire de 14-18

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/04/2014 à 19H45, publié le 18/04/2014 à 19H39
Extrait de la bande dessinée

Extrait de la bande dessinée

© dr

Une exposition à et une bande dessinée portant le même nom "La faute au midi" reviennent sur un épisode tragique du premier conflit mondial. Des militaires provençaux furent accusés à tort de lâcheté et deux d'entre eux ont été fusillés. La mauvaise réputation des "Provençaux" se poursuivit pendant des dizaines d'années.

Il est ici question du 15e corps, composé de soldats provençaux qui furent, en août 1914, rendus responsables de la défaite du 21, en Lorraine. Pour se défausser de son incurie, le ministère de la Guerre inspira un article de presse inventant un comportement défaitiste des soldats provençaux. L'affaire ira si loin que plusieurs d'entre eux seront accusés d'automutilation et deux finiront leur courte vie au poteau d'exécution.

La légende de la lâcheté de l'amée de Provence, appuyée par une déclaration du maréchal Joffre, perdurera, même après la guerre et les militaires français originaires de la région eurent longtemps à en souffrir. Des études plus récentes ont permis de tordre le cou à la réputation et de rendre leur honneur à des militaires qui se sont toujours conduits de la même manière que leurs collègues du reste de la France.

Il faut savoir aussi que l'état-major français du début de la première guerre mondiale était particulièrement dépassé par les évènements, pour utiliser une litote.

Reportage : C. Pesci / MA Peleran / S. Baix
Une bande dessinée "La faute au Midi" de J-Y Naour et A. Dan revient sur cette tragédie. Une exposition est organisée sur le même thème "La faute au Midi, soldats héroïques et diffamés" aux archives départementales à Aix-en-Provence.
La couverture du tome 1

La couverture du tome 1

© Grand Angle