"Fields of battle", la troublante beauté des paysages pacifiés de la Grande Guerre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/04/2014 à 12H09
Cimétière allemand à l'abandon au coeur de la Forêt de la Tête des Faux dans les Vosges 

Cimétière allemand à l'abandon au coeur de la Forêt de la Tête des Faux dans les Vosges 

© Michael St Maur Sheil

Que sont devenus les paysages défigurés par les combats de 14-18 ? La réponse est à découvrir jusqu'au 30 avril au Conseil régional à Strasbourg avec l’exposition « Fields of Battle – Terres de Paix 14-18». Elle présente des photographies des vestiges des champs de bataille de la Grande Guerre auxquelles répondent des clichés d’époque.

Reportage : Olivier Stephan, Valérie Ruiz-Suri, Julien Baudart
A l’origine de cette exposition, il y a le photographe britannique Michael St Maur Sheil. Déjà habitué à sillonner les terrains de guerre en Afrique ou en Irlande du Nord, il a cette fois porté son attention sur les champs de bataille de la Grande guerre (la Somme, la Marne, les Flandres, Verdun...) où 9 millions de soldats trouvèrent la mort.
 
Ce projet a vu le jour à Dunkerque lorsque Michael St Maur Sheil a vu l’émotion de son père, revenu sur les lieux où il avait combattu en 1940. A partir de 2006 et durant six ans, le photoreporter a donc arpenté les anciens lieux de combats pour retrouver les cicatrices et les traces laissées par les soldats (autels, graffitis, lieux de culte souterrains...).
Une tombe en Champagne, dans l'enceinte d'un camp militaire, signalée par le casque du soldat français qui y est enterré.

Une tombe en Champagne, dans l'enceinte d'un camp militaire, signalée par le casque du soldat français qui y est enterré.

© Michael St Maur Sheil
Ses photos sont d’une beauté saisissante et dégagent beaucoup d’émotion : « Je voulais aussi rompre avec les habituels clichés dramatiques en noir et blanc, explique St. Maur Sheil. J’ai donc choisi la couleur pour montrer la beauté et la tranquillité retrouvée de ces lieux ».
 
« Fields of Battle – Terres de Paix 14-18» est présentée simultanément dans deux villes : à Strasbourg, au Conseil régional,  jusqu’au 30 avril  et à Paris Sénat et dans les Jardins du Luxembourg jusqu’au 4 août 2014.