14-18: "Je vous apprends avec plaisir que nous avons reçu le baptême du feu"

Par @Culturebox
Publié le 19/06/2014 à 18H16
Hervé Lambert pendant la Première Guerre Mondiale

Hervé Lambert pendant la Première Guerre Mondiale

© France 3 / Culturebox

Les jeunes élèves comédiens de l'Erac de Cannes ont mis en scène plusieurs lettres écrites dans les tranchées de 14 par un jeune soldat, Hervé Lambert. Le jeune homme qui a survécu au conflit avait une importante activité épistolaire. Il a envoyé environ 600 lettres pendant cette période.

C'est un paradoxe, les jeunes gens d'aujourd'hui perçoivent mieux que leurs aînés que les soldats de la guerre de 14 étaient leurs semblables. Et pour cause, les générations précédentes ont connu les anciens combattants devenus vieux. Il était difficile alors de les imaginer à 20 ans, jeunes gens pleins d'allant, d'espoirs, de projets, comme les jeunes d'aujourd'hui. Le temps a fini ce que la guerre avait commencé et il ne reste plus aujourd'hui aucun témoin de la barbarie centenaire. Les jeunes apprentis comédiens de l'Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes se sont glissés dans la peau de l'un de ces Poilus. Ils ont choisi quelques unes de ses lettres, en ont travaillé la lecture et ont mis en scène leur représentation. Le spectacle était donné devant un public auquel s'étaient joints quelques membres de la famille d'Hervé Lambert. C'est le nom de ce soldat auteur de 600 lettres adressées à ses proches entre 1914 et 1918. 

Reportage : C. lioult / B. Loth / G. Giordano