"14-18: Guerre d’images - Images de guerre", propagande contre regards d’artiste

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/10/2016 à 18H32
Carte postale - Allemagne - Anonyme 

Carte postale - Allemagne - Anonyme 

© Cabinet des Estampes et des Dessins, Strasbourg

L’Alsace continue de célébrer le centenaire de la Première Guerre avec cette exposition inédite proposée jusqu’au 8 janvier 2017 au musée Wurth à Ernstein. "1914-1918: Guerre d’images - Images de guerre" confronte la propagande des belligérants, au regard des artistes engagés dans le conflit

En 1914, pas de radio ni de télévision, c'est la presse et l'image qui véhiculent l'information, mais aussi et surtout la propagande. Journaux, affiches et cartes postales sont imprimés en nombre pour mobiliser l’opinion contre l’ennemi, barbare et attardé.

Une propagande des belligérants qui contraste avec la description du conflit faite par des artistes qui se sont retrouvés sur les lignes de front, devenant sans le savoir les premiers reporters d’images de guerre. C’est ce que propose de découvrir cette exposition conçue par The Getty Research Institute de Los Angeles.
 
Reportage : C. Moreau / C. Laemmel / L. Grandadam
 

De grands noms de l’art

L’exposition montre les différentes manières dont les belligérants ont utilisé la propagande visuelle contre leurs ennemis, et explore comment des artistes, à titre individuel, ont développé leur propre langage visuel pour évoquer, mais aussi supporter, les horreurs dont ils ont été les témoins.

Parmi ces témoins, figurent notamment, Umberto Boccioni, Max Beckmann, Otto Dix, George Grosz, Ernst Ludwig Kirchner, Fernand Léger, Filippo Tommaso Marinetti, Natalia Goncharova, ou encore Félix Vallotton.
 
"La Tranchée" Félix Vallotton (1865-1925) - Gravure sur bois - Don du Dr. & Mrs. Richard A. Simms

 

"La Tranchée" Félix Vallotton (1865-1925) - Gravure sur bois - Don du Dr. & Mrs. Richard A. Simms  

© The Getty Research Institute, Los Angeles

L’exposition propose près de 150 pièces : journaux illustrés satiriques, portfolios imprimés, cartes postales, photographies, témoignages de première main, tels que journaux de guerre, correspondances du front et art des tranchées réalisé par les soldats. Les pièces exposées proviennent principalement d’Allemagne, de France, d’Italie, de Russie et des Etats-Unis.