Enigme : mais qui a prononcé le célèbre "La Fayette, nous voilà" ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/07/2017 à 17H46, publié le 03/07/2017 à 12H05
Portrait du marquis de La Fayette

Portrait du marquis de La Fayette

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

C'était il y a 100 ans jour pour jour : le 4 juillet 1917. Ce jour-là le cimetière où repose le marquis de La Fayette est noir de monde. Prenant la parole, le chef de l'Etat-Major américain prononce en l'honneur de cet acteur majeur de la guerre d'indépendance américaine : "La Fayette, nous voilà!". Mais qui a vraiment prononcé cette formule restée dans la mémoire collective ?

Si l'on attribue généralement cette phrase à John J. Pershing, chef du corps expéditionnaire français, l'histoire est en réalité plus complexe. Invention du journaliste du Petit Parisien, phrase proclamée par ce général ou...? Plongée au cœur de l'histoire des révolutions. 

Reportage : A-C. Lambard / M-P. Degorce / B. Chanal 

C'était il y a 100 ans, le 4 juillet 1917

Pendant la Première Guerre Mondiale, le prestige du marquis de La Fayette est encore très grand. Alors que les Etats-Unis sont entrés en guerre en avril, le 4 juillet 1917 est organisée une journée en commémoration de l'amitié franco-américaine. Devant la tombe du marquis, le général John J. Pershing aurait alors proclamé : "La Fayette, nous voilà!". 
Discours de John J. Pershing, 4 juillet 1917

Discours de John J. Pershing, 4 juillet 1917

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Pourtant on sait aujourd'hui que c'est Charles E. Stanton, membre de l'Etat-Major américain qui a prononcé cette phrase. Mais un doute, qui ne sera peut-être jamais résolu demeure, l'enregistrement étant muet. L'une des directrices de recherche spécialistes de la question évoque une autre piste : ne serait-ce pas le journaliste du "Petit Parisien" de l'époque à l'origine de cette formule ?

Le Petit Parisien : "Vive l'Amérique, La Fayette nous voilà!"

Le Petit Parisien : "Vive l'Amérique, La Fayette nous voilà!"

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Une chose est certaine, que cette phrase ait été ou non prononcée, elle tombait à pic pour marquer la gratitude des Américains envers les Français en ce 4 juillet. 4 juillet, jour où en 1776 les représentants des 13 colonies anglaises d'Amérique du Nord avaient proclamé avec enthousiasme leur indépendance.

Retour sur une page importante de l'histoire

C'est en avril 1777 que le marquis de La Fayette décide de partir en Amérique du Nord. Soutenant George Washington dans sa lutte contre les colons britanniques, il convainc Louis XVI d'envoyer une armée. En 1781, il vainc les Anglais à Yorktown et fait aboutir deux ans plus tard le traité de Paris par lequel les Anglais reconnaissent définitivement leur indépendance. Il a donc participé activement à cette page majeure de l'histoire des Etats-Unis. 
De retour en France, ce représentant de l'aristocratie libérale joue un rôle majeur dans la Révolution française, contribuant notamment à l'écriture de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Le marquis de La Fayette est donc bien ce "héros des deux mondes" et fait aujourd'hui partie des huit citoyens d'honneur des Etats-Unis.