Des trésors de tapisseries exposés au Château d'Angers

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/07/2017 à 18H40, publié le 05/07/2017 à 18H29
Des tapisseries exposées au Château d'Angers jusqu'au 10 septembre 

Des tapisseries exposées au Château d'Angers jusqu'au 10 septembre 

© France Télévision/culturebox

La Cathédrale d'Angers regorge de trésors. Ses tapisseries, réalisées entre les 16e et les 17e siècles, sont exposées au logis royal du Château d'Angers jusqu'au 10 septembre prochain. Si l'une des plus connues est la tenture de l'Apocalypse, d'autres, récemment retrouvées, complètent l'une des collections les plus importantes d'Europe.

Le trésor de la Cathédrale d'Angers, l'un des plus importants d'Europe, est riche de 200 tapisseries des 16e et 17e siècles. La tenture médiévale de l'Apocalypse est la plus célèbre d'entre elles. Cette année, ces tapisseries remarquables font l'objet d'une exposition au logis royal du Château d'Angers jusqu'au 10 septembre. 

Prédication de Saint-Jean-Baptiste

Ce rendez-vous intitulé "Trésor de tapisseries" est l'occasion d'admirer pour la toute première fois une tapisserie rare "Prédication de Saint-Jean-Baptiste". Cet élément d'une tenture du 16e siècle a été en effet retrouvé en 2015, lors d'une vente aux enchères à l'hôtel Drouot. La pièce a aussitôt rejoint un ensemble rassemblant deux scènes de la vie du Baptiste : "L'annonce à Zaccharie" et "La visitation". Le tout mesure près de 4.50 mètres de long.

Jean-Baptiste, dernier des prophètes juifs, premier martyr chrétien et prophète pour l'Islam, a inspiré de nombreuses créations. Le trésor de la cathédrale possède plusieurs séries de tapisseries et de très nombreuses oeuvres d'art relatant son histoire. 

 

Reportage : Eric Aubron - Gwénaël Rihet - Laura Chabot

L'Apocalypse 

Avec ses nombreux artistes lissiers installés dans la ville, son musée de la tapisserie contemporaine et surtout la célèbre tenture médiévale de l'Apocalypse, Angers est l'un des hauts lieux de conservation de la tapisserie et mérite toujours son titre de capitale du textile.

Cette année, le Château de la ville accueille plusieurs expositions permanentes et temporaires, dont l'une est consacrée à la vie intime du chef d'oeuvre de l'Apocalypse. Commandée en 1375 par le duc Louis 1er, cette pièce de l'art médiéval de100 mètres de long est unique au monde de par son ancienneté, sa virtuosité stylistique et technique. La tapisserie est aussi une illustration du texte de l'Apocalypse de Saint Jean, un formidable document sur le contexte historique social et politique de son temps.