Découverte d'un bunker allemand dans la ville de Caen

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/03/2016 à 18H13
Le chantier de fouilles autour du bunker de la seconde guerre mondiale à Caen.

Le chantier de fouilles autour du bunker de la seconde guerre mondiale à Caen.

© Laurent Neveu/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Un bunker allemand de la Seconde Guerre mondiale a été découvert sur un chantier à Caen, a-t-on appris ce jeudi 10 mars auprès de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Il existerait quelques dizaines d'ouvrages de ce type dans la ville, ensevelis et oubliés. Celui-ci servait à défendre Caen dans sa partie nord.

La grande majorité des blockhaus normands sont situés sur la côte mais Caen, à une quinzaine de kilomètres de la mer, compte "quelques dizaines d'ouvrages" de ce type, ensevelis par la reconstruction et oubliés depuis pour la plupart, selon la DRAC.

Un ouvrage de défense du nord de Caen

Le bunker identifié le 8 mars par des fouilles archéologiques "était un ouvrage  qui défendait l'accès à la ville dans sa partie nord, dans une zone de campagne  à l'époque", a précisé à l'AFP Cyrille Billard, conservateur du patrimoine à la  DRAC. "C'était un petit cantonnement pour six soldats avec des liaisons  téléphoniques et des arrivées d'électricité pour communiquer avec d'autres  postes, et doté d'un poste de tir avec une mitrailleuse en surélévation", a  expliqué l'archéologue.

Ce maillon du "mur de l'Atlantique", érigé sur une bonne partie des côtes du nord-ouest de la France par les Allemands en prévision du Débarquement des  Alliés, mesure environ 10 mètres sur 10 à l'extérieur. Mais l'espace habitable  incluant le poste radio et les lits ne dépasse pas  3,5 mètres sur 6, selon Cyrille Billard. Les archéologues ont retrouvé "un circuit de ventilation, des éléments de  gaines électriques, une marmite, quelques pièces de monnaie, dont une de 1940, et des chaussures anglaises en cuir".

Le bunker ne devrait pas être conservé

"C'est une des premières fouilles archéologiques de vestiges de la Seconde guerre mondiale", assure l'archéologue. Le bunker, qui n'a plus de toit, a été découvert lors d'un chantier de construction de logements sociaux. Les opérateurs "ont d'abord cru qu'il s'agissait de caves d'anciennes maisons construites sur ce terrain. Mais lorsqu'ils ont voulu tout casser, ils ont cassé leur godet !", raconte Cyrille Billard.

Le bunker ne sera toutefois "pas conservé". La DRAC a lancé en 2015 un recensement des vestiges de la Seconde guerre mondiale, estimés à environ 5.000 sur les trois départements de l'ex-Basse-Normandie, des constructions en béton aux tranchées. L'étude doit durer trois ans.

Le bunker le plus important de Caen demeure celui sur lequel est bâti le  Mémorial de Caen, musée municipal d'histoire du XXe siècle. Il s'agit d'un  couloir bétonné de 70 mètres de long, d'où les Allemands ont piloté leur  défense sur près de la moitié des plages du débarquement le 6 juin 1944.