De Clovis à Dagobert, plongée dans "Les temps mérovingiens" au musée de Cluny

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/01/2017 à 10H35, publié le 17/01/2017 à 16H54
Des trésors mérovingiens exposés au musée de Cluny

Des trésors mérovingiens exposés au musée de Cluny

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Le musée de Cluny à Paris met en lumière la période mérovingienne (451-751). Loin de l'image de barbarie qui colle souvent au début du Moyen-Age, on découvre de véritables joyaux artistiques. Le célèbre trône dit de Dagobert est l'une des pièces maîtresses de l'exposition "Les Temps mérovingiens", à voir jusqu'au 13 février 2017.

Plus de 150 œuvres, pièces de monnaies, textiles, sculptures, manuscrits, bijoux précieux sont présentés dans cette exposition à découvrir au musée de Cluny à Paris. On y découvre également le fruit de fouilles récentes dans l'Est de la France qui ont permis de mettre au jour d'importantes nécropoles.

L'exposition "Les temps mérovingiens" ne nous replonge pas vraiment dans nos livres d'Histoire mais offre une nouvelle lecture de cette période cruciale, qui en trois siècles, a permis à une grande partie de la France actuelle et de la Belgique d'en finir avec l'Empire Romain et d'entrer de plain-pied dans le Moyen-Age. 

Reportage : France 3 Lorraine / A. Belderrain / J. Buty / P. Noublache 

De Clovis à Dagobert, pour terminer avec ceux que l'on nomma les rois fainéants, les Mérovingiens ont marqué l'Histoire de France. Une histoire de trois siècles jalonnée de nombreux bouleversements, dont le plus important fut sans doute l'avènement du christianisme au royaume des Francs. Le baptême de Clovis symbolisa la conversion des Francs et fit de lui le premier roi chrétien. De ce fait, la croix est omniprésente dans la création artistique, comme le montre l'exposition. Outil de pouvoir et expression de la spiritualité, elle est également un symbole artistique fort. 
Une croix chrétienne de l'époque mérovingienne

Une croix chrétienne de l'époque mérovingienne

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Nécropoles mérovingiennes

L'étude des rites funéraires est essentielle aux historiens pour comprendre le fonctionnement d'une société. Le musée de Cluny propose dans son exposition de découvrir une partie des trésors mis au jour il y a une quinzaine d'années en Meurthe-et-Moselle, lors des travaux du TGV-Est. L’archéologue Marie Frauciel a supervisé les fouilles. Une nécropole et les habitations alentour ont été exhumées. 
 

On a découvert 200 tombes et une quinzaine de maisons, dans lesquelles vivaient les gens enterrés dans la nécropole.

Marie Frauciel, archéologue INRAP Metz

De nombreux objets funéraires sont ainsi exposés à Paris. Clou de la visite, le célèbre trône dit de Dagobert. Un objet en bronze richement orné et entouré de nombreuses légendes. 
Le trône dit de Dagobert, pièce maîtresse de l'exposition

Le trône dit de Dagobert, pièce maîtresse de l'exposition

© France 3 / Culturebox / capture d'écran