Bicentenaire de Waterloo : le prince Charles lance les festivités

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/06/2015 à 16H38
Le prince Charles et son épouse Camilla, Duchesse de Cornouailles, inspectent les troupes en tenue historique à la ferme d'Hougoumont (17 juin 2015)

Le prince Charles et son épouse Camilla, Duchesse de Cornouailles, inspectent les troupes en tenue historique à la ferme d'Hougoumont (17 juin 2015)

© Thierry Roge / Belga Mag / AFP

Le prince Charles d'Angleterre et son épouse Camilla ont lancé mercredi à Waterloo, au sud de Bruxelles, les commémorations du bicentenaire de la bataille qui a vu la chute de Napoléon, en inaugurant la ferme-château rénovée d'Hougoumont, cadre de combats meurtriers le 18 juin 1815.

Hougoumont, l'un des quatre postes avancés protégeant les lignes anglo-néerlandaises du duc de Wellington face à l'armée française de Napoléon, a joué un rôle décisif dans l'issue de la bataille, ont rappelé des officiels devant quelque 700 invités présents.

Dès la fin de la matinée du 18 juin 1815, 7.000 hommes du général Jérôme Bonaparte, le frère de l'empereur, ont lancé des vagues d'assaut pour s'emparer de ce lieu stratégique. Mais les Anglais et leurs alliés ont tenu bon, au prix d'immenses efforts tout au long de la journée pour défendre la ferme et ses alentours.

Entre 2.000 et 2.500 hommes sont morts dans ce terrible combat, selon les historiens.

"Le succès de la bataille s'est joué sur la fermeture des portes à Hougoumont", avait coutume de dire le duc de Wellington, le chef des armés alliées. Dans l'après-midi, une dizaine d'hommes des Coldstream Guards avaient en effet réussi à refermer la porte nord de la bâtisse qu'une trentaine de Français avaient forcée. L'exploit est toujours célébré au Royaume-Uni, en particulier par les membres de ce régiment du nord de l'Angleterre, dont 10 hommes ont rouvert mercredi symboliquement la porte de la ferme, vêtus des uniformes rouges de l'époque.

Outre le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles, la princesse Astrid, soeur du roi des Belges Philippe, le prince Pieter-Christian des Pays-Bas et le grand-duc héritier et la grande-duchesse héritière de Luxembourg, étaient parmi les invités réunis à Hougoumont, sous un doux soleil estival.

Les descendants des illustres protagonistes se serrent la main

Durant cette cérémonie, les descendants des chefs des armées, le duc de Wellington, le prince Charles Bonaparte et le prince Blücher von Statthalter se sont donné une chaleureuse poignée de mains.

Le duc de Wellington, le prince Charles Bonaparte et le prince Blücher von Walhstatt se réconcilient en mémoire de leurs illustres ancêtres à la ferme d'Hougoumont, le 17 juin 2015

Le duc de Wellington, le prince Charles Bonaparte et le prince Blücher von Walhstatt se réconcilient en mémoire de leurs illustres ancêtres à la ferme d'Hougoumont, le 17 juin 2015

© Thierry Roge / Belga Mag / AFP

Le prince Charles d'Angleterre a ensuite inauguré un nouveau monument à l'armée britannique, représentant en taille réelle deux soldats tentant de fermer la porte nord.

La ferme, pratiquement détruite le soir de la bataille et abandonnée depuis des années, a été rénovée à l'occasion du bicentenaire. Dernier témoin authentique des combats, elle doit devenir un lieu de mémoire pour les belligérants de toutes les nations qui ont succombé à Waterloo.

La célébration officielle de la bataille est programmée jeudi à Waterloo en présence des familles royales du Benelux et de représentants français, allemands et britanniques. Jeudi soir, un grand spectacle sons et lumières, inspiré du poème "L'expiation" de Victor Hugo, doit se jouer devant 60.000 spectateurs sur le site du champ de bataille.

Vendredi et samedi soir, plus de 5.000 figurants en costumes, 360 chevaux et une centaine de canons rejoueront au même endroit les moments clés de combats qui ont changé le cours de l'histoire.