14-18 : le Nord voudrait obtenir le classement à l'UNESCO de ses cimetières

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/02/2016 à 18H27
La nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette 

La nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette 

© CITIZENSIDE / JULIEN DUFURIER / CITIZENSIDE.COM / CITIZENSIDE

Dans le Nord Pas-de-Calais, la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette a été sélectionnée pour être l’un des 138 lieux de l’association "Paysages et Sites de Mémoire de la Grande Guerre" afin de rejoindre le patrimoine de l’UNESCO.

Classer un cimetière militaire au Patrimoine de l’Humanité, c’est une manière de protéger la mémoire de milliers de soldats. Chaque année, ce ne sont pas moins de 500 000 touristes qui gravissent la colline de l’Artois afin de rendre hommage à ces soldats victimes de la Grande Guerre. 
 

Reportage : F. Mabille / P. Duluc / M.-E. Masson 

 

Le Nord Pas-de Calais compte plus de 14 lieux de commémorations : "Rien que sur le territoire de la communauté urbaine, il y a 120 sites de mémoire. Du petit cimetière de quelques tombes jusqu’à la nécropole allemande avec 44 000 tombes ! Mon vœu serait de classer l’ensemble au Patrimoine mondial de l'Humanité", affirme Philippe Rapeneau, président de la communauté urbaine d’Arras.
 

Le "Pheasant Wood" de Fromelles a été crée pour honorer les nombreux australiens qui se sont sacrifiés. Ce cimetière est très important aux yeux de Suzanne qui vient se recueillir sur les tombes des ancêtres de sa terre natale : "Je pense que la France possède déjà beaucoup de monuments inscrits à l’UNESCO et qui font partie de l’histoire française. C’est un autre chapitre qui ne doit pas être oublié."
 

L’étude du dossier commencera seulement dans un an. Une réponse définitive sera donnée d’ici à juin 2018.