Grèce : découverte de deux cariatides gardant le tombeau d'Amphipolis

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/09/2014 à 17H05
L'une des deux cariatides découvertes à Amphipolis en septembre 2014.

L'une des deux cariatides découvertes à Amphipolis en septembre 2014.

© Ministère grec de la Culture / AFP

Deux cariatides hiératiques, statues de femmes vêtues d'un drapé, ont été mises au jour dans l'entrée du mystérieux et plus grand tombeau antique jamais découvert en Grèce, à Amphipolis, dont elles gardent vraisemblablement l'accès, a annoncé dimanche le ministère de la Culture grec. Des sculptures remontant sans doute à l'ère d'Alexandre Le Grand (356-323 avant JC.)

Samedi, "le dégagement de la terre devant le deuxième mur de fermeture a mis au jour, sous l'épistyle en marbre, entre les pilastres de marbre, deux cariatides d'excellente facture, en marbre également", selon le communiqué du ministère.

Sur les photos diffusées par ce dernier, on voit sortir de terre jusqu'à mi-buste deux figures féminines dont les boucles de cheveux tombent sur les épaules, vêtues d'une tunique avec des manches. Leur tête soutient un entablement.

"Le bras gauche de l'une et le bras droit de l'autre étaient dressés comme pour interdire symboliquement l'accès au tombeau", décrit le communiqué, précisant que les statues sont d'une dimension de 0,20 x 0,60 m.
L'autre cariatide découverte à Amphipolis samedi 6 septembre 2014.

L'autre cariatide découverte à Amphipolis samedi 6 septembre 2014.

© Ministère grec de la Culture / AFP
Deux sphinx déjà mis au jour

Depuis mi-août, les archéologues progressent vers le coeur de cet impressionnant tumulus, ceint d'un mur en marbre de 497 mètres de long, daté entre -330 et -300, soit l'ère d'Alexandre le Grand (356-323 av. JC.).

Le premier ministre Antonis Samaras l'a qualifié de "trouvaille très importante" dans cette région de Macédoine, à 600 km dans le nord-est d'Athènes et 100 km de Thessalonique.

Avant les cariatides, deux sphinx imposants avaient été découverts à l'entrée du tumulus. Un sol de mosaïque, de délicats ornements colorés, des chapiteaux de colonne sculptés ont également été mis au jour, selon les informations du ministère qui distille régulièrement communiqués et images entretenant le suspense.

"La disposition de la seconde entrée avec les cariatides constitue un indice important dans l'idée qu'il s'agit d'un monument d'une importance particulière", écrit-il dimanche.
Les deux sphinx déjà mis au jour à l'entrée du tumulus.

Les deux sphinx déjà mis au jour à l'entrée du tumulus.

© Ministère grec de la Culture / AFP
De quel haut personnage est-ce la dernière demeure ?

Les hypothèses évoquent une personnalité éminente du royaume macédonien antique: Roxane, l'épouse perse d'Alexandre, Olympias la mère du roi, ou un de ses compagnons et généraux.

Les chances que le tombeau d'Amphipolis soit celui d'Alexandre sont quasi nulles car après sa mort à 32 ans à Babylone, sa dépouille aurait été inhumée à Alexandrie, en Egypte, sans qu'aucune fouille n'ait jamais confirmé ce scénario.

La sécurité autour du site est drastique et aucune date d'entrée dans le tombeau n'est avancée.