Gaza : le combat des archéologues pour sauver les vestiges d'une église du 7 siècle

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/04/2016 à 09H45
Les vestiges de l'église du 7e siècle découverts à Gaza. 

Les vestiges de l'église du 7e siècle découverts à Gaza. 

© Momen Faiz / NurPhoto

Des archéologues et le ministère des antiquités palestiniens ont appelé le 5 avril à préserver une église vieille d'au moins 14 siècles découverte dans la bande de Gaza, menacée par une construction. Mais le terrain où se situent les vestiges appartient au Ministère des Affaires islamiques du Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle l'enclave, et qui compte poursuivre le chantier.

Le site où l'église a été récemment découverte se trouve dans le centre-ville de Gaza à l'emplacement d'un chantier en cours. Le ministère des Antiquités et plusieurs archéologues de renom ont appelé à la suspension des travaux jusqu'à ce que les vestiges de l'édifice datant du VIIème siècle soient protégés et préservés. Mais le ministère des Affaires islamiques à qui appartient le terrain veut, lui, poursuivre le chantier. Des bulldozers étaient d'ailleurs en activité le 5 avril, a constaté un journaliste de l'AFP. 

Une église du 7e siècle et des fossiles datant de l'âge de bronze

Hyam al-Bitar, un archéologue du ministère des Antiquités, a protesté sur place en criant en direction des bulldozers pour tenter de les arrêter alors  qu'ils déplaçaient sans ménagement des colonnes en marbre trouvées dans le sable. Une des colonnes a d'ailleurs été brisée.

Des techniciens du ministère des Antiquités et du Tourisme ont été dépêchés pour récupérer les colonnes ainsi que des pièces d'ornement en marbre pour les transférer dans l'unique musée de la bande de Gaza, afin d'être nettoyés, restaurés et présentés au public. 

Mohammed al-Zarad, un chercheur en archéologie de l'université islamique de Gaza, a affirmé qu'il s'agissait d'un site "très important qui doit être protégé". "Certaines pierres de l'édifice contenaient des fossiles datant de l'âge de bronze", a-t-il affirmé en ajoutant que des plats et des poteries avaient été découverts.

Appel au soutien financier pour sauver les "trésors sous
nos pieds"

Mohammed Al-Zarad a ajouté que les Palestiniens ne disposaient pas de suffisamment de ressources pour effectuer des fouilles dans la bande de Gaza tout en appelant l'Unesco à intervenir "pour sauver les monuments de Gaza de la destruction". Jamal Abou Raida, du ministère des Antiquités, a précisé que parmi les pièces découvertes figurait une pierre de fondation portant un symbole chrétien grec. 
Cette pierre de fondation portant un symbole chrétien grec fait partie des vestiges.

Cette pierre de fondation portant un symbole chrétien grec fait partie des vestiges.

© Momen Faiz / NurPhoto

La bande de Gaza, le reste des territoires palestiniens et Israël regorgent de richesses historiques considérables. Ces territoires sont passés sous le contrôle des Romains, de l'empire byzantin, des Croisés venus d'Europe, des Mamelouk et des Ottomans.

Pour l'archéologue du ministère des Antiquités Hyam al-Bitar, il est important de trouver une solution. "Nous tendons la main à tous pour coopérer pour effectuer des fouilles à Gaza, une des plus anciennes cités du monde. Il y a des trésors sous nos pieds", a-t-il dit.