François Hollande inaugure la Cité internationale de la Tapisserie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/07/2016 à 19H20
Le président François Hollande inaugure la Cité internationale de la Tapisserie, dimanche 10 juillet 2016.

Le président François Hollande inaugure la Cité internationale de la Tapisserie, dimanche 10 juillet 2016.

© Georges Gobet / AFP

François Hollande a inauguré dimanche à Aubusson (Creuse) la Cité internationale de la Tapisserie, fer de lance du renouveau du tissage comme vecteur artistique. Le chef de l'Etat a effectué une visite-éclair dans ce fief socialiste, avant de se rendre au Stade de France pour la finale de l'Euro-2016 de football qui oppose dimanche soir la France au Portugal.

Une visite guidée entouré d'élus locaux socialistes

Le président est arrivé en fin de matinée à la Cité internationale de la Tapisserie, quelques heures avant l'ouverture au public. Il a été accueilli par les élus locaux, tous socialistes à l'exception de la présidente (DVD) du Conseil départemental et vice-présidente de la Cité internationale de la Tapisserie, Valérie Simonet.

Entouré du maire (PS) d'Aubusson, Michel Moine, du député-maire (PS) de Guéret, Michel Vergnier, et du sénateur (PS) Jean-Jacques Lozach - qui est également président de la Cité internationale de la Tapisserie - le chef de l'Etat a effectué un tour guidé de 30 minutes de la Cité internationale de la Tapisserie d'Aubusson, inscrite au patrimoine immatériel mondial de l'Unesco depuis 2009.
La Cité internationale de la Tapisserie à Aubusson (Creuse).

La Cité internationale de la Tapisserie à Aubusson (Creuse).

© Georges Gobet / AFP

"Je viens ici dans une capitale du monde"

Le président n'a pas manqué de souligner l'importance de la Cité internationale de la Tapisserie, non seulement pour Aubusson, la Creuse, mais aussi à l'échelle nationale et internationale.

"Je viens ici dans une capitale du monde, a-t-il dit. La Cité donne à Aubusson l'écrin de son statut". "La Cité ne pouvait être qu'internationale. Elle fait le lien entre culture et dynamique économique. Elle témoigne de ce qui s'est fait ici et ailleurs".

L'Etat a injecté trois millions d'euros dans ce projet. "Ce que vous avez fait dans la Creuse est une chance pour la France", a déclaré François Hollande, soulignant combien "la production culturelle doit être protégée".

Un projet de renaissance fruit "du rassemblement"

Les lieux sont symboliques et le président n'a pas manqué d'en souligner les enjeux: le projet est le fruit d'un partenariat Etat-Région-Département, et le fruit du "rassemblement", a-t-il dit. Ce site marque aussi la renaissance d'une filière de formation et de fabrication. Au début du XXe siècle, Aubusson comptait près de 2.000 emplois directs ou induits liés à cet art, quand ils ne sont désormais plus que 150.

Installée dans l'ancienne Ecole des Arts décoratifs, la Cité s'étend sur près de 5.000 m2, avec des volumes d'envergure permettant d'accueillir des oeuvres allant jusqu'à six mètres de haut, le tout pour un budget relativement modeste (8,5 millions d'euros). François Hollande s'est ensuite offert un bain de foule avant de regagner Paris, capitale de l'Euro-2016 de foot.